Grossesse et travail, elles témoignent

Allier travail et grossesse dans la vie d’une femme n’est pas toujours facile, entre stéréotypes et les challenges de la grossesse, elle donne tout pour prouver qu’elle peut assurer même lorsqu’elle n’a rien à prouver. Il est possible de faire le choix de continuer le travail ou de l’arrêter pendant le déroulement de la grossesse. Aussi, avons-nous recueilli des témoignages d’Ayanas qui ont vécu cette situation afin de vous partager leurs expériences.

Femme-salariée-enceinte
© Masterfile Royalty-Free

A lire aussi : [Maternité] Un bébé pour Noël, 4 mamans racontent…

Témoignages

Saly a eu des grossesses bien différentes, mais à chaque fois, elle a eu la chance d’être choyée par ses collègues et ses responsables.

Lors de ma première grossesse, j’avais arrêté à 6 mois, car j’étais tout le temps hospitalisée. Pour la seconde, j’ai eu la grâce d’avoir la forme ; déjà à terme, pourtant, je n’avais presque jamais raté le boulot. Même pendant l’épisode du confinement, j’ai pris mes précautions pour ne pas rater un jour de boulot. La grossesse n’a pas eu d’impact sur ma performance. C’était une pure grâce…

Les rapports avec mes collègues et collabos étaient cools. Ils prenaient soin de moi et mon manager me demandait de rester à la maison si j’en avais envie, mais vu mes responsabilités, je préférais être présente.

-Saly-

 

La grossesse est une étape merveilleuse de la vie, elle l’est encore plus lorsque nos conjoints et collègues nous soutiennent, Anouchka et Chris nous racontent.

Mon championnat hein… En gros, je me couche vers 3 mois pour me relever après la naissance. Quand j’étais en entreprise, j’ai eu la chance d’avoir un super manager senior. On avait en objectif annuel de faire un enfant, il en avait marre d’aller au séminaire annuel et de voir les bébés dans les bilans des autres. Du coup, quand les malaises, le cerclage et les hospitalisations ont commencé, il m’a dit : ” je ne veux plus te voir au bureau. Si j’ai besoin de toi je t’appelle, lis tes mails et suis tes équipes à distance “. Du coup, mon médecin ne m’avait pas mis en congé pathologique mais je ne travaillais pas. Ma directrice a voulu recruter un “intérimaire” pour faire mon boulot. Il s’est opposé et franchement, il m’a ôté le souci de porter la culpabilité de ne pas être disponible au travail pendant ma grossesse et de ne pas atteindre mes objectifs (il les a atteints pour moi). J’ai pu me concentrer sur mes 7 hospitalisations et la menace d’accouchement prématuré et avoir mon bébé sereinement.

-Anouchka-

De plus, il arrive parfois qu’on tombe sur des anges gardiens qui nous font du bien sans rien demander en retour.

J’ai eu la chance d’être enceinte dans un environnement professionnel cool. Mon chef était tellement bienveillant qu’il me faisait raccompagner quand je ne me sentais pas bien. Les collègues aussi veillaient sur moi, hommes comme femmes surtout qu’ils avaient constaté que j’étais menacée et même au moment de la reprise, c’était toujours aussi cool.

-Chris-

Malheureusement, la grossesse n’est pas toujours rose pour nos Ayanas, que ça soit avant ou après l’accouchement, elles peuvent vite être dépasser par les choses. Pour Fifi et Cyrielle, le plus dure était la reprise du boulot.

Moi, j’ai eu une grossesse assez tranquille donc je performais. C’est plutôt la reprise après qui a été difficile.

-Fifi-

En tant, qu’entrepreneur, Cyrielle n’a pas toujours su se mettre des limites.

Moi, j’ai aucun problème qui m’empêche de travailler… Pour ma 2e grossesse, j’ai travaillé jusqu’au dernier jour, car je suis à mon compte. Mais pour les prochaines, je chercherais d’autres moyens de lever le pied avant l’accouchement… Le stress m’a valu une deuxième césarienne pour souffrance fœtale et surtout, j’étais à deux doigts de perdre mon enfant, car il était tout aussi « stressé » que moi… Ce n’est pas facile d’être à son compte dans ce cas… Mon enfant n’a pas eu 2 semaines, que j’ai dû aller sur le chantier et au boulot 3 fois déjà… Ce n’est pas facile.

-Cyrielle-

Sachez chère Ayana, que le code du travail ivoirien a des règles concernant l’arrêt de travail dû à une grossesse. On vous en dis plus dans la suite de cet article.

Que dit le Code du Travail Ivoirien ?

En étant une femme active et entrepreneure, le désir d’avoir un enfant peut être présent. Il est possible de faire le choix de continuer le travail ou de l’arrêter pendant le déroulement de la grossesse. Et pour les Ayanas dans ce cas, sachez qu’un code du travail existe pour vous protéger.

On vous dit tout !

La salariée a le droit de suspendre le contrat de travail pendant quatorze semaines consécutives dont six semaines avant la date présumée de l’accouchement et huit semaines après la date de celui-ci. La période post-natale des huit semaines est augmentée de deux semaines en cas de naissance multiple.

-Code du Travail Ivoirien-

La suspension peut être prolongée de trois semaines en cas de maladie dûment constatée et résultant de la grossesse ou des couches chez nos Ayanas.

A lire aussi : [Société] Ce que les femmes enceintes ne doivent pas faire selon nos mamans africaines

Dans le cas où votre employeur veut vous remplacer ou licencier en cas de grossesse constaté, le code du travail, nous dis ceci.

Getty Images

Dans le cas où pendant sa grossesse, la femme a fait l’objet d’un changement d’affectation, en raison de son état de grossesse, elle est réintégrée dans l’emploi occupé avant cette affectation lorsqu’elle reprend son travail à l’issue de la période de suspension de son contrat pour congé de maternité.

Aucun employeur ne peut résilier le contrat de travail d’une salariée lorsqu’elle est en état de grossesse médicalement constaté et pendant l’intégralité des périodes de suspension du contrat de travail auxquelles elle a droit, qu’elle use ou non de ce droit.

-Code du Travail Ivoirien-

Chère Ayana, comme vous l’avez constaté, les femmes enceintes salariées, sont protégées par des lois en Côte d’Ivoire. N’hésitez pas à faire valoir vos droits en cas de comportements abusifs. Pour plus d’informations, consultez les règles du code du travail ivoirien.

A lire aussi :[Congés de Maternité ] 7 conseils pour gérer son retour au boulot

Photo à la Une : Tetra Images, LLC / Alamy Stock Photo

 


x

A lire aussi

Elles ont développé leur commerce grâce à Internet
Grâce au numérique, les possibilités de développement des petites entreprises ont décuplé. Toutefois, certaines femmes ont encore du mal à se fam...
La formation et l’insertion professionnelle des femmes au cœur des actions entrepreneuriales
Plus les femmes sont autonomes, plus la croissance économique est inclusive. C'est fort de cette vision que la Fondation de la Société Générale C...