[ITW] Aïta Magassa: “Le secteur immobilier en Afrique est particulièrement rentable”

Après 10 années d’expérience dans le secteur immobilier, Aïta Magassa décide de créer son agence pour faciliter les investissements immobiliers. Après moins de deux ans, Nawali est disponible dans 5 pays: Côte d’Ivoire, Sénégal, Mauritanie, Mali et Gambie. 

Présentez-vous aux Ayanas

Je suis Aita MAGASSA, j’ai 35 ans, mariée et maman de 3 garçons. Je suis française d’origine Mauritanienne et de culture soninké.

J’ai créé l’agence immobilière NAWALI qui est destinée à l’investissement immobilier en Afrique de l’Ouest. Mon agence facilite la diaspora africaine à investir dans l’immobilier en toute sécurité. Nous commercialisons des biens contrôlés et sécurisés, nous accompagnons les clients tout au long de leur projet immobilier sur le continent (achats de terrains, maisons, constructions, financement…) et leur garantissons une remise des documents originaux en main propre.

Quel a été votre parcours?

J’ai une formation dans l’administratif et la gestion de PMI – PME puis j’ai acquis une solide expérience dans la gestion locative. J’ai travaillé près de 11 ans dans la gestion de patrimoine et d’immeubles, le traitement des réclamations et le management d’équipes.

Entreprendre a toujours été une évidence pour moi, j’ai d’ailleurs tenté de petites aventures entrepreneuriales avant la création de mon agence immobilière. Passionnée de cosmétiques en 2016 avec mes 2 sœurs, nous avons créé Princesse Ameerah, une boutique en ligne de cosmétiques naturelles et Bio qui met en valeur les actifs issus d’Afrique.

Qu’est-ce qui vous a poussé à créer l’agence Nawali?

L’idée m’est venue suite à une expérience personnelle lorsque j’ai voulu investir dans mon pays d’origine il y a 3 ans. Je me suis heurtée à quelques difficultés notamment en termes d’administratif (documents non officiels, une multitude d’intermédiaires …) Cela manquait de cadre. Aucune agence immobilière ne garantissait une sécurité d’investissement immobilière en Afrique notamment pour la diaspora africaine ou les investisseurs. Malgré cela le secteur immobilier est l’un des plus rentable et prometteur en Afrique mais le manque de cadre et de référence est un frein considérable pour ceux qui veulent y investir.

A lire aussi: [Interview] Sarah Yakan & Emilia Mambissa, femmes d’influence

Que signifie Nawali?

Nawali, je l’ai tiré du dialecte soninké. « nouawali » signifie bienvenue, vous êtes chez vous. J’aime ce mot et sa résonance. L’Afrique est une terre d’accueil qui symbolise, pour beaucoup, le retour chez soi. Soyez les bienvenus, Nawali !

Après plus de 10 ans dans l’immobilier, que retenez-vous de ce secteur en Afrique?

Le secteur immobilier en Afrique est particulièrement rentable et en pleine croissance.

Il y a de plus en plus de promoteurs, d’investisseurs et de demandes. La diaspora est une clientèle exigeante, qui a besoin d’être rassurée.

Malheureusement, il y a beaucoup d’arnaques et de fraudes immobilières. Prenez vos précautions.

Quels sont vos challenges?

Consolider notre présence dans les différents pays où nous sommes installés.

Élargir nos offres afin d’accompagner au mieux notre clientèle et de répondre à toutes les demandes.

Devenir LA référence africaine en tant qu’agence d’investissements immobiliers

Quelle est la personnalité qui vous inspire le plus?

Je suis inspirée par les femmes fortes, les femmes entrepreneures comme Hapsatou SY et Rokhaya DIALLO. Mais je suis principalement inspirée par les femmes que je rencontre, celle qui se motive seule et malgré les difficultés de la vie se donne comme objectif de réussir.

Un dernier mot?

Rien n’est impossible, il y a 1 an et demi je me lançais le défi d’ouvrir mon agence avec toute mon envie et ma détermination mais également toutes les difficultés possibles puisque le secteur immobilier africain n’est pas facile. J’ai relevé le défi et surtout je me suis battue en croyant en moi et en mes capacités. J’encourage toutes les ayana qui souhaitent entreprendre à foncer. Je parle en tant que maman de 3 enfants, je l’ai fait et j’espère apporter une fierté à mes proches.

A lire aussi: [Interview] Sarah Traboulsi à la tête de Seedballs CI, une entreprise écologique


x

A lire aussi

Au cœur des affaires judiciaires gabonaises avec Eki
Eki est une juge libre et épanouie dont la vie va prendre un nouveau virage à 360° alors qu’elle est au cœur d’une affaire judiciaire…On vous...
[ITW] Jeanne Sissoko-Zézé: " j'aide des personnes à devenir la meilleure version d’elles-mêmes."
Jeanne Sissoko-Zézé fait partie des visages les plus connus de la finance en Côte d'Ivoire. Ses réalisations professionnelles parlent d'elles-mêm...