“Entre-Elles”, les femmes s’expriment avec Tombany Kouloufoua

Tombany-Entre-Elles-Podcast-Ayana-Interview

Et si nous parlions entre femmes des sujets qui font vraiment tourner le monde ? C’est certainement l’idée qui a nourri la création du podcast Entre-Elles. Deux fois par mois, Entre-Elles reçoit une femme qui partage son parcours professionnel et ses aspirations. Qu’elle se trouve à Abidjan, Accra, Londres, Paris, Tokyo ou New York, son expérience humaine est universelle. Créé par une femme dans l’air du temps, ce podcast bilingue s’adresse à toutes les femmes du monde.
Née à Paris et élevée à Abidjan, Tombany rejoint la banque d’affaires Merrill Lynch à Paris, après des études en économie et en gestion. Elle travaille ensuite à Londres chez Mizuho, l’une des trois « méga banques » japonaises en tant que directrice sur les produits de taux, puis au Crédit Suisse. Elle a plus de 15 ans d’expérience en vente obligataire et sur les marchés financiers.
Dans ce podcast, son objectif est de mettre en lumière des femmes du monde entier dotées de profils exceptionnels, mais également de démystifier le succès en partageant les clés qui permettront aux auditeurs et auditrices d’être inspirés et de tracer leur propre voie. Son expérience dans la finance lui permet également d’aborder de façon approfondie des thèmes tels que le capital risque ou le financement lié aux projets d’entrepreneuriat.
Rencontre avec Tombany Kouloufouafondatrice du podcast Entre-Elles.

Tombany

Parlez-nous de votre job actuel et de ce que vous aimez dans votre carrière/rôle ou vos domaines d’intérêt ?

Je suis la créatrice et animatrice du podcast Entre-Elles, une plateforme d’expression et de partage pour les femmes du monde. Dans ce podcast, lancé en octobre 2020, je reçois des femmes qui partagent leur parcours professionnel et abordent également des thèmes plus personnels tels que leurs ambitions, leurs doutes, leurs échecs parfois et les ressources qui leur ont permis d’avancer.

Entre-Elles publie 2 épisodes par mois, en français et en anglais, afin d’élargir l’éventail des profils proposés aux auditeurs et surtout parce que, de mon point de vue, une femme en Côte d’Ivoire peut tout à fait avoir de l’empathie pour une femme au Japon ou aux États-Unis et vice-versa. Nos expériences humaines sont souvent similaires. Nous passons toutes par des moments de doute, d’angoisse ou de remise en question.

J’adore ce que je fais d’abord parce que je sais que le podcast est utile. Je reçois énormément de retours de personnes qui me disent avoir découvert une filière, un métier, une façon plus efficace de s’organiser ou qui ont été inspirées par un parcours ou une histoire humaine dans cette première saison. Les parcours de reconversion professionnelle ou d’entrepreneuriat sont souvent plébiscités. J’aime le fait de mettre en avant ces femmes d’action qui se donnent les moyens d’avancer et j’ai hâte de partager de nouveaux profils de femmes dans la deuxième saison du podcast qui débutera le 2 novembre 2021.

Enfin, je travaille également sur un projet d’entrepreneuriat.

Qu’est-ce qui vous inspire, vous motive, vous aide à faire en sorte que chaque jour compte ?

L’important pour moi est d’avoir un impact sur mon environnement, de faire une différence par mon travail ou ce que je crée. Je rencontre souvent des femmes brillantes et motivées qui, faute de mentor ou de représentation, se découragent ou revoient leurs ambitions à la baisse. C’est une erreur et si mon podcast peut les aider, j’aurai eu un impact positif en créant cette plateforme. Par ailleurs, je suis maman de deux petites filles et, plus que jamais, il est important pour moi de participer à mon échelle à créer un monde dans lequel mes filles pourront s’épanouir et rêver grand.

La littérature m’inspire également beaucoup. Je viens de terminer « Shoe Dog », l’autobiographie de Phil Knight, le fondateur de Nike et je recommande cet ouvrage à tous les entrepreneurs. C’est une histoire fascinante, qui montre à quel point il est important de croire en soi, en son projet et de savoir s’entourer. C’est aussi une belle façon de rappeler que Rome ne s’est pas construite en un jour.

Entre-Elles-Podcast

Qu’est-ce qui vous a poussé à créer le podcast Entre-Elles ?

Ce projet me trottait dans la tête depuis plusieurs années, mais je n’arrivais pas à trouver le temps de le lancer. L’idée d’Entre-Elles est venue du constat que les profils de femmes mis à l’honneur dans les médias classiques manquaient de diversité et ne reflétaient pas l’environnement que j’avais connu en banque d‘affaires ou dans ma vie personnelle.

En outre, le succès est multiforme et une carrière professionnelle suit rarement une trajectoire linéaire. La nature des obstacles varie souvent en fonction des codes de la société et/ou du niveau de maturité d’une économie. J’avais envie de créer une plateforme qui permette d’aborder tous ces thèmes sans filtre et en toute transparence. Dans Entre-Elles, je reçois aussi bien des entrepreneures que des artistes ou des femmes dans des positions de leadership au sein du secteur bancaire, des médias, des sciences et bien d’autres.

Enfin, je n’imaginais pas ce projet sous une autre forme que celle d’un podcast. C’est un média flexible que l’on peut écouter partout et n’importe quand. Pour toutes ces raisons, j’ai décidé de me lancer, et en 2019 j’ai enregistré ma première interview avec la cheffe Prisca Gilbert à Abidjan.

Vous faites le podcast vous-même. Est-il difficile de gérer chaque partie du podcast par vous-même ?

Oui ! J’adore interviewer, définir la ligne éditoriale du podcast et réfléchir à de nouveaux concepts. En revanche, le montage et les éléments liés à la postproduction peuvent être très chronophages. Il m’est arrivé plus d’une fois de passer une nuit blanche sur un épisode pour respecter une deadline ! J’espère pouvoir déléguer ces aspects dans un futur proche.

 

Quelle est votre technique pour mettre en confiance, faciliter le dialogue avec l’invité ?

enregistrement-freeda_tombany-Entre-Elles-Podcast
Tombany et Frederique Ekra, invitée du podcast

Lorsque cela est possible, j’essaie de planifier une conversation en amont de l’enregistrement. En général, il s’agit juste de définir la trame de l’interview avec mon invitée. Je ne fournis jamais les questions à l’avance pour préserver la spontanéité de l’échange. Nous évoquons simplement les grandes lignes de notre conservation.

Ensuite, je m’adapte à mon interlocutrice. Certaines sont plus réservées ou sociables que d’autres. Le fait qu’il s’agisse d’une conversation à deux les met généralement en confiance. Depuis le lancement du podcast je me suis rendue compte que mes invitées étaient heureuses de se livrer et de partager leurs expériences. À titre d’exemple, l’invitée de l’épisode 11 d’Entre-Elles était Maureen Ayité, qui est généralement réticente à l’idée d’accorder des interviews. Au final, ce fut un superbe épisode, très écouté et riche en enseignements, dans lequel nous avons parlé, entre autres, de la chaine de production en Afrique, de distribution ou encore de recrutement. Des éléments d’une importance vitale pour tout entrepreneur. Nous nous sommes parlées un quart d’heure la veille pour délimiter le champ de notre conversation et avons enregistré le lendemain.

Mon rôle est simplement de proposer un cadre propice à un échange efficace et bienveillant.

Entre-Elles-Podcast-Ayana-Interview

À lire aussi : Avoir 40 ans ne devrait pas être un drame : Entretien avec Alexandra Yonn

Entre-Elles-Podcast-Ayana-Interview

Que pensez-vous de l’avenir des réseaux sociaux et de leur impact sur le business ?

Les réseaux sociaux ont révolutionné la façon dont nous abordons les échanges. Pour les entrepreneurs africains, en particulier, les réseaux sociaux sont une bénédiction. Ils ont permis à de jeunes entrepreneurs de se lancer à petite échelle, au plus près de leurs consommateurs et d’accéder à des marchés beaucoup plus larges. Ces chefs d’entreprise peuvent ainsi faire l’économie d’une campagne marketing coûteuse ou d’un magasin physique au loyer exorbitant.

En revanche, le marché est de plus en plus compétitif et les méthodes artisanales qui fonctionnaient au début ne fonctionneront plus forcément sur des plateformes matures et fortement monétisées. Les algorithmes changent constamment et les plateformes introduisent de nouveaux outils régulièrement, par exemple, les Reels d’Instagram. Il faut donc être créatif, réactif et coller au plus près des tendances.

Le succès de TikTok montre qu’il y a une forte appétence pour un contenu et une communication plus ludique et moins figée.

Au final, la question de l’acquisition de nouveaux clients en ligne demeurera LA problématique principale, suivie de près par l’expérience du consommateur. Freda Obeng-Ampofo, fondatrice de la marque de cosmétiques de luxe ghanéenne Kaeme, avait longuement parlé de cette notion importante dans l’épisode 19 d’Entre-Elles.

Enfin, les marques sont de plus en plus sommées par les consommateurs de prendre position sur des faits de société en affichant leurs engagements. C’était déjà le cas avec le mouvement Black Lives Matter et désormais avec les critères Environnementaux, Sociaux et de Gouvernance (ESG). Cela deviendra une réalité plus pressante, notamment en Afrique où les entreprises et grands groupes étaient moins ouvertement engagés dans leur communication. On l’a vu récemment avec les polémiques suscitées par les courses au buzz et à leurs retombées très négatives en termes d’image sur les marques impliquées. La voix du consommateur porte et celui-ci veut voir ses valeurs reflétées ou il ne manquera pas de le faire savoir en allant voir ailleurs.

Que nous réservez-vous le 2 novembre avec l’arrivée de la deuxième saison d’Entre-Elles ?

Des profils toujours plus inspirants de femmes du monde entier, plus d’interactions avec les auditeurs du podcast, des conversations exclusives en coulisses, un suivi de l’actualité de certaines invitées de la première saison, des conseils pratiques utiles dans le cadre professionnel et un partenariat surprise !

Et vous, qu’est-ce que vous écoutez ?

J’écoute énormément de podcasts francophones et anglophones. Ceci est une liste non exhaustive, car j’en découvre tous les jours de nouveaux.

Mes podcasts francophones favoris :

  • Génération XX de Siham Jibril : un classique dans l’univers du podcast en français. L’un des podcasts qui m’a inspirée à lancer le mien.
  • Afrique Résonance de Bpifrance : un podcast dans lequel Tatiana Mossot reçoit des décideurs dans le paysage économique africain. J’aime beaucoup le ton de cette journaliste, dont je trouve les questions toujours fines et pertinentes.
  • Ma juste valeur par Insaff El Hassini, fondatrice de Lean In France. Le sujet est dans le titre : un podcast dont la mission est de proposer aux femmes des outils pour négocier leur rémunération à leur juste valeur.
  • Si Maman m’avait dit : un podcast de Diane Audrey Ngako, dans lequel un homme ou une femme partage ce qu’ils auraient aimé que leur mère leur dise. Un podcast touchant et très humain.
  • The Michelle Obama Podcast : un podcast qui traite des relations et de leur importance dans nos vies (amitié, maternité, sororité, mentoring, mariage, etc.). Un podcast pragmatique tout en franc-parler, à l’image de l’ancienne First Lady américaine.

Mes podcasts anglophones favoris :

  • Boss Files : Mon podcast business favori, animé par Poppy Harlow de CNN. Pas de nouvel épisode depuis octobre 2020 mais Poppy a reçu le gratin du monde des affaires, de Warren Buffet à Sundar Pichai en passant par Melinda Gates, Jane Fraser, la nouvelle CEO de Citigroup ou l’icône de la Cour suprême américaine, Ruth Bader Ginsburg.
  • Business Wars, qui analyse la rivalité entre 2 entreprises ou 2 marques, par exemple TikTok versus Instagram ou Nintendo versus Sony.
  • HBR Ideacast , un podcast de la Harvard Business Review sur l’actualité et les tendances récentes en matière de business au sens large.
  • The Family Office Podcast, un podcast dans lequel on parle investissement et création de valeur dans la finance.
  • Not Another Book podcast: mon podcast littéraire favori ! Malheureusement, ce podcast ne publie plus de nouveau contenu, mais les épisodes sont toujours en ligne. J’ai découvert un nombre incalculable d’auteurs et d’ouvrages grâce à ces 3 chroniqueuses littéraires établies sur la scène littéraire africaine. Une pépite !

Pour télécharger / S’abonner au podcast :

  • Entre-Elles est disponible gratuitement sur toutes les plateformes de téléchargement telles que Apple Podcasts, Spotify, Google Podcasts, Deezer, Castbox etc.

Suivez Entre-Elles sur les réseaux sociaux :


x

A lire aussi

22 lieux où sortir à Assinie (PART 1)
Par Coriet AdouLa mer apaise, la mer guérit, la mer libère. Vagues, eau salée, sable, c’est la thérapie.La mer a le pouvoir de répar...
[Société] La CNPS se rapproche des travailleurs indépendants
Ce jeudi 21 octobre 2021, nous étions les invités de la Caisse Nationale de Prévoyance Sociale (CNPS) pour la présentation de sa nouvelle couvert...