[Mode] Nanawax dans le top 20 des marques africaines les plus aimées

Le magazine African Business a publié un classement des marques africaines les plus aimées. Dans le top 20, on retrouve la seule marque d’Afrique francophone, Nanawax (Benin) à la dix-septième place.

Depuis sa création en 2012, la marque de prêt-à-porter Nanawax en a fait du chemin. Derrière son succès, une jeune femme, Maureen Ayité, qui a su par sa résilience et son courage hisser Nanawax au rang des marques de vêtements les plus connues d’Afrique. Aujourd’hui, Nanawax, c’est 7 boutiques en Afrique, de nombreuses distinctions et une place particulière dans le cœur des consommatrices africaines.

 

A lire aussi: [Mode] Top 10 des marques qui font des supers maillots de bains en pagne

 

©Riozda Pictures

 

Une étudiante en langage des signes, avec tout juste 500 euros en poche à la base d’un empire du pagne, qui l’eût cru? Pourtant, c’est sur Facebook que Maureen a commencé à publier ces premiers modèles. Cependant, elle souligne qu’elle ne voulait pas créer d’entreprise au départ. Et un jour, en cherchant de l’argent pour effectuer un stage en Bulgarie à l’école des sourds, elle organise une vente privée.

J’ai mis un tout petit message sur Facebook: « Venez acheter. J’organise une petite vente privée chez une amie. ». Quand le jour de la vente privée, dans un appartement de 18m2, il y a eu près de deux cent personnes pour une vingtaine de bracelets, je me suis dis qu’il y avait là un véritable besoin. Je m’attendais à voir à peine dix personnes ! Je ne savais pas que les gens suivaient autant ma page. J’ai appelé l’école des sourds et je leur ai dit: « On va repousser le stage de trois mois le temps que je me fasse un peu plus d’argent ». Sauf que j’ai continué de ventes privées en ventes privées. Je n’ai plus jamais fait le stage. raconte-t-elle à Irawo.

A lire aussi: [Mode] Toutes ces fois où ces stars ont porté des créations africaines

 

Et quand on lui demande ce qui fait que sa marque est aimée, admirée et se démarque de ses concurrents, Maureen répond:

La différence entre les autres et moi, c’est la passion. Je n’ai pas choisi le pagne parce que ça marchait bien. Quand tu fais un truc juste pour de l’argent, ça se voit, ça se sait. Je pense que c’est la raison pour laquelle beaucoup préfèrent venir vers moi.

 

Bravo à la self-made woman inspirante qu’est Maureen Ayité. Elle mérite largement sa place dans ce classement.

Dans le top 25, une marque d’Afrique francophone se fait remarquer. SIVOP (Côte d’Ivoire) à la vingt-cinquième place. 

 

Image à la une: ©nanawax


x

A lire aussi

Les chaîne aux pieds, accessoire mode ou culturel ?
Depuis de nombreuses années, cet accessoire féminin n'a cessé de déchaîner les passions. Chez les hommes comme chez les femmes, le port de la cha...
Quelle est la différence entre un business et une marque ?
Ne vous méprenez pas ! Business et marque sont deux notions différentes même si elles ont tendance à créer la confusion dans nos esprits. Vous po...