Marina Nobout, l’innovatrice écolo du bâtiment et des travaux publics

Marina Matio NOBOUT est la Directrice Générale d’OHEL INTERNATIONAL, une société spécialisée dans la construction, la réhabilitation des bâtiments et des infrastructures tels que les logements sociaux, les résidences privées, les maternités, les écoles. Avec sa société, elle développe une technique de construction à base de blocs de terre comprimée et stabilisée. 

Une entrepreneure passionnée 

L’entrepreneuriat a toujours été sa passion : à l’école primaire, elle faisait déjà de petits commerces. C’est tout naturellement qu’elle s’y lance après les études et après avoir acquis de l’expérience en travaillant en entreprise.

L’idée de lancer OHEL lui est venue d’un constat. Le déficit de logement en Côte d’Ivoire a mis en exergue les difficultés qu’éprouvent les citoyens ayant un revenu moyen à se loger.

OHEL est né d’un constat : le déficit de logement en Côte d’Ivoire a mis en exergue les difficultés qu’éprouvent les citoyens ayant un revenu moyen à se loger. Alors pour combler ce déficit, OHEL INTERNATIONAL propose des logements respectueux de l’environnement et accessibles.

Marina compte de nombreux prix à son actif dont le PRIX INTERNATIONAL DE MARRAKECH POUR L’ÉCOLOGIE à l’occasion de la CONFÉRENCE INTERNATIONALE SUR LE CLIMAT COP22 qui vise à récompenser les acteurs qui s’impliquent davantage dans la lutte contre le réchauffement climatique. Le prix de la FEMME DYNAMIQUE ENTREPRENANTE par l’agence PLURIEL COMMUNICATIONS à la 3ème édition de la ‘’Nuit des femmes entreprenantes et dynamiques’. Et plus récemment, le prix de L’ENTREPRENEUR INTERNATIONAL à la 2ème édition du salon Coworking à Paris.

Une superwoman innovante

Marina n’a pas suivi les codes de construction basique; elle s’est inspirée d’un matériau de construction Sud-Africain. Son équipe a suivi un transfert de compétences en Côte d’Ivoire et en Afrique du Sud. Le renforcement de capacités s’est approfondi à travers la plateforme des professionnels de BTCS (Bloc de Terre Comprimé et Stabilisé).

Le BTCS est un matériau local composé de terre, sable et ciment. Il est obtenu par compression à 7 mégapascals à l’aide d’une machine. Une solution écologique et durable pour soulager la planète.

Comme toute innovation, son idée a dû faire ses preuves avant d’être adoptée. Marina Nobout et son équipe ont dû faire face à des préjugés sur leurs maisons en BTCS.

Les préjugés majeurs sont que les maisons en BTCS sont assimilées à la maison de la grand-mère en « banco » soit aux maisons en Géo béton dans la mémoire collective.  

Le BTCS contient certes de la terre, mais il n’est ni du « banco », ni du Géo béton.  De plus, cette technique présente de nombreux avantages:

Ecologique : 

– Moins d’émission de CO² que les matériaux classiques ;

-Lutte contre le réchauffement climatique ;

-Bonne régulation thermique (sensation de fraîcheur à l’intérieur de la maison lorsqu’il fait chaud à l’extérieur et vice-versa) ;

Respectueux de l’environnement ;

Cadre de vie confortable, etc.

Economique

  • À court terme : 
    -Élimination de mortier au montage, car les blocs sont autobloquants ;
    -Réduction de fer, de sable et de ciment, car les blocs sont porteurs, etc.
  • À long terme :
    -Économie sur la consommation d’électricité ;
    -Pas de fissure et d’humidité avec les logements en BTCS ;
    -Pas de peinture fréquente d’entretien car les blocs sont vernis, etc.

Durable

Les blocs compressés à 7 mégapascals confèrent une solidité et durabilité de plus de 100 ans aux logements ; Avec les intempéries, les blocs se solidifient davantage et deviennent durs comme le roc, etc.

Garant de la sécurité de la famille

  • Les balles ne traversent pas les blocs ;
  • Les séismes ne font pas s’écrouler les logements, car ils ne sont pas rigides ;
  • Les blocs agissent comme un pare-feu en cas d’incendie, etc.

Isolant phonique

Les bruits extérieurs ne parviennent pas à l’intérieur des pièces. Ce qui confère un cadre très reposant ; etc.

Temps de chantier court

Les blocs sont montés de façon auto bloquante. Ce qui réduit énormément le temps de chantier. Des complexes hôteliers à Toumodi, Dimbokro, Mayo, des écoles à Buyo, des logements d’infirmiers, d’enseignants et des hôpitaux. Ce sont quelques ouvrages réalisés par le BTCS de OHEL International.

Une superwoman de demain

Si vous pensez à la planète et au réchauffement climatique, vous serez d’avis que les maisons en BTCS sont l’avenir. Et c’est en cela qu’interviennent Marina Nobout et son équipe.

Si nous sommes tous d’accord que notre planète est agressée ; nous voudrions un jour la sauver. Notre vision est que la ville africaine de demain soit essentiellement écologique avec le BTCS car la terre est le symbole de notre africanité. Accessible, écologique, avantageux, le BTCS a tout pour être le matériau du futur.

 

Une femme de conviction

Les difficultés majeures pour les entrepreneurs sont presque toujours d’ordre financier. Et Marina n’a pas encore pu échapper à la règle.

Nous ne disposons pas de financement adéquat pour la réalisation de nos projets de promotion immobilière. Nous continuons à frapper à la porte des institutions financières pour solliciter leur accompagnement. 

Après plus de 10 ans de carrière, son bilan reste positif.

OHEL a une centaine de réalisations à son actif en 10 ans. Elle met à présent le cap sur des projets de promotion immobilière aussi bien en Côte d’Ivoire qu’à l’international.

On aurait pu croire qu’elle serait discriminée dans un univers du BTP encore très masculin, mais par son travail, elle a su s’imposer. Ses compères masculins l’ont plutôt encouragé par des messages de félicitations. Cela leur fait plaisir de voir une femme se battre dans un univers jadis considéré comme la chasse gardée des hommes.

Ils nous font confiance car, la femme dans le bâtiment, c’est la sécurité.

OHEL INTERNATIONAL lance un appel :

-Aux investisseurs et aux architectes afin de solliciter leur accompagnement ;

-Aux consommateurs pour leur demander de  leur faire confiance car le BTCS est le matériau d’avenir.

Vous pouvez lire aussi : Fatimatou Zahra Diop ou l’affirmation du leadership au féminin


x

A lire aussi

Après Superwoman, AYANA va à la rencontre des jeunes filles pour SuperGirl
Depuis 9 ans, notre événement de motivation et d'inspiration féminine Superwoman by AYANA ne cesse de se réinventer.  L'innovation de cette derni...
La formation et l’insertion professionnelle des femmes au cœur des actions entrepreneuriales
Plus les femmes sont autonomes, plus la croissance économique est inclusive. C'est fort de cette vision que la Fondation de la Société Générale C...