Les SMART GIRL du MTN Y’ello Hackathon 2022

MTN-LAUREATE-YELLO-HACKATON

Dans le cadre de ses activités “MTN Y’ello Hackathon” à l’endroit des femmes, MTN Côte d’Ivoire lance un appel à projet, destiné aux jeunes filles porteuses de projets innovants. Des projets innovants pour une agriculture pérenne en Côte d’Ivoire. Sur 18 groupes sélectionnés pour le concours, seulement 3 groupes partent en finale avec pour vainqueur les SMART GIRL.

Ayana a eu l’opportunité d’interviewer ses jeunes filles ambitieuses et innovantes.

Parlez-nous de vous et de votre projet SMART PLANT ?

Koba Clotilde Laura, Leader du groupe smart girls et N’doli Andoh Yasmine sont étudiantes en administration et sécurité des systèmes et réseaux informatiques(ASSRI). Avec Kablan Assé Orphée Grace Fabiola, étudiante en méthodes informatiques appliquées à la gestion des entreprises (MIAGE), elles sont les SMART GIRL de l’Université Polytechniques de Bingerville, gagnantes du MTN Y’ello Hackathon.

Laura: Concernant notre projet, Nous avons une solution de plantation connectée qui marche avec le smartphone à distance appelé  ”Smart Plant”.  Avec ce projet l’agriculteur ou le planteur n’a pas à se déplacer. Il peut faire le contrôle du champ à distance, irrigation à distance, faire la régulation des besoins agricoles à distance. Et tous ceci simplement avec une application mobile et un système.

À l’issue de cette compétition et de votre victoire, qu’est -ce que le MTN Y’ello Hackathon vous a apporté ?

Yasmine: Le MTN Y’ello Hackathon nous a vraiment beaucoup apporté. Le concours nous a permit de nous challenger, de vraiment rester focus dans la tête sur un objectif, celui de gagner et surtout de rencontrer des coachs féminins qui inspirent et motivent à continuer dans le domaine des innovations.

Avec l’actualité de la COP15, quelle suite pour votre projet SMART PLANT ?

Laura: Notre projet donnait une solution pour une meilleure agriculture en côte d’ivoire. Et surtout avec le changement climatique, on a vu qu’il était vraiment difficile pour nos parents de s’en sortir. Quand on a vu le thème du hackathon, nous étions vraiment contente et très enthousiaste pour présenter notre projet. Et la COP15 est venu nous réconforter dans notre choix de projet. Car, le changement climatique est un problème très lourd pour l’Afrique. Nous allons donc continuer à développer le projet et pourquoi pas le présenter un jour à une COP également.

Quelles sont vos perspectives à court et à long termes avec votre projet SMART PLANT ?

Les smart girls: Nous avons pour perspectives de couvrir la zone de la cote d’ivoire, et celle de l’Afrique avec notre projet. Aussi, encourager des jeunes comme nous à s’intéresser à l’agriculture et à la technologie.

En tant que jeune fille, pourquoi il était important pour vous de participer au MTN Y’ello Hackathon ?

Orphée/Yasmine: Aujourd’hui en tant que femme, nous avons tellement de possibilités de s’en sortir avec l’informatique, la technologie etc.  Et l’opportunité du MTN Y’ello Hackathon nous a fait comprendre que en tant que femme, nous pouvons tout faire et même plus que les hommes. Car, les hommes ont toujours pensé qu’il y avait certaines choses qui étaient réservée aux hommes et d’autres femmes. Alors que non.

A lire aussi:[Entreprenariat] 5 raisons de s’inscrire au programme Y’ello Startup de MTN CI pour les jeunes entrepreneurs

Plusieurs projets ont existé avant le vôtre, quel est la plus-value de votre projet pour l’agriculture et la technologie ?

Laura: Avec notre rêve commun de révolutionner l’agriculture ivoirienne; Notre plus-value est que notre projet allie : Innovation – modernité et agriculture surtout quand on sait la place qu’occupe l’agriculture. Nous pensons qu’on avait fortement besoin d’une révolution de ce genre.

Quelles sont vos modèles féminins dans la technologie et pourquoi ?

Les smart girls: Nous avons assez de modèles féminins tel que Saka Rukyatou, premier prix de l’excellence de l’initiative numérique féminine, Coach de l’hackathon, Marie Lucienne, Miss 2.0 2020 , Fatim Cissé, entrepreneure et première femme diplômée en intelligence artificielle, Olivia Yacé, Miss côte d’ivoire. Ce sont des femmes que nous suivons depuis. Elles sont l’exemple de la persévérance, du courage et surtout la preuve qu’on peut être femme et réussir peu importe le domaine.

Selon vous, comment réussir dans la technologie quand on est une femme ? quelles sont les qualités à avoir ?

Orphée: Il faut juste faire fi des préjugées, ne pas se poser de limite, être résiliente et surtout être passionnée surtout ca.

Yasmine: Et oui une dernière chose la curiosité.

 Là où il y a la femme, il y a de la magie

Koba Clotilde Laura, leader du groupe SMART GIRLS

Un mot d’encouragement pour les jeunes filles ivoiriennes qui veulent se lancer dans la Technology et le Numérique.

Les smart girls: Nous voulons dire à toutes ces jeunes filles qui hésitent à se lancer que aujourd’hui avec la technologie, il y a à manger et à boire pour tout le monde. Il te suffit d’être vraiment prête à relever tous les défis que tu rencontreras. Aussi, il ne faut jamais se dire que c’est difficile, je ne peux pas. La technologie n’aime pas ça. Quand tu es courageuse et curieuse alors tu as tout pour réussir dans le domaine.

Load more DÉTAILS DU FICHIER JOINT Filtre d’image Aucun MTN-LAUREATE-YELLO-HACKATON

Vous pouvez lire: Marina Nobout, l’innovatrice écolo du bâtiment et des travaux publics

Nahadjenin Seleho


x

A lire aussi

SuperWoman Paris : Quand les femmes connectent l’Afrique à la diaspora, le leadership se transmet au-delà des frontières
Le 24 septembre 2022, Paris portera fièrement la voix de l’Afrique féminine à l’occasion de la 11e édition de SuperWoman, la première hors du con...
Ecrin d'Afrique : une nouvelle expérience dédiée à la création africaine
Le média panafricain Ayana s’associe à l’espace culturel-boutique Little Africa Paris Village et l’agence créative Africamontmartre pour créer la...