De plus en plus loin, la série choc sur l’immigration clandestine

De-plus-en-plus-loin-immigration-clandestine-canal

Depuis de nombreuses années, l’immigration clandestine est la cause de nombreuses pertes en vies humaines parmis nos frères et sœurs africains. Il devient de plus en plus urgent que l’on sensibilise de plus sur ce fléau qui touche beaucoup de jeunes africains. Alors quand on a découvert la bande annonce de la série De plus en plus loin sur Canal +, il fallait qu’on en parle.  

Une série inspirée de faits réels

L’histoire nous raconte l’aventure trouble de Léon Zoty, un jeune débrouillard qui tente sa chance à l’aventure via l’immigration clandestine, mais pour qui cela tourne mal. De retour au pays, Léon se met en tête de se venger et assassine tous ceux qui selon lui, sont à l’origine de son malheur. Saisissant, n’est-ce pas ? Et si on vous disait que c’était inspirée d’une histoire vraie !

De-plus-en-plus-loin-la-série-choc-immigration-clandestine-canal+

En effet, les créateurs de la série que sont Bohiri Michel et Adiatou Sangaré se sont inspirés du sombre reportage de CNN paru en 2017 sur la vente d’esclaves noirs en Libye. 5 ans plus tard, avec l’envie de sensibiliser sur le fléau de l’immigration clandestine et les réseaux corrompus, les équipes d’Alex Ogou et Arnaurd de Buchy se sont réunis pour donner vie à ce thriller social sur les conditions misérables qui sont souvent le partage de nos frères une fois hors de leurs pays d’origine.

De-plus-en-plus-loin-la-série-choc-immigration-clandestine-canal+

Pour incarner les personnages de la série, la nouvelle génération a été mise au-devant de la scène. Dans la série De plus en plus loin, on retrouve de jeunes talents Burkinabé tels que Taleb Kantagba dans le rôle de Léon Zoty, John Junior Valea dans le rôle d’Ibra, Éléonore Kocty (lauréate des Sotigui Awards 2020) dans le rôle d’Adjo mais aussi les talents confirmés que sont Michel Bohiri et Désiré Yameogo. De jeunes acteurs en qui chaque africain.e qui veut tenter l’immigration clandestine puisse se représenter à sa façon, que ça soit pour les raisons à l’origine de cette décision ou encore pour les défis que l’on vit au quotidien.

Pourquoi on vous la recommande ?

Jusqu’à aujourd’hui, le phénomène de l’immigration clandestine continue de faire des ravages dans la jeunesse africaine. Si vous connaissez quelqu’un qui veut tenter l’aventure, n’hésitez pas à visionner avec iel, la série dès ce 28 février à 20 H 30 sur Canal + Première. De plus en plus loin vient nous rappeler que l’immigration clandestine reste toujours présente dans nos esprits et qu’il vaut mieux trouver son bonheur au pays que détruire sa vie. Si vous devez partir, faites-le en toute sécurité sans causer de souci à vous ou à votre entourage. On a hâte de découvrir avec vous cette série qui s’annonce riche en émotions.

On se retrouve après la diffusion des premiers épisodes pour un debrief ?

Rdv dès le 28 février à 20 h 30 sur Canal + Première !

A lire aussi : [Télé] CANAL+ Afrique: Les femmes prennent le pouvoir des écrans


x

A lire aussi

‘‘Le futur est à nous’’, premier feuilleton africain signé Canal+Original
Depuis ce lundi 5 septembre, ‘‘Le futur est à nous’’ dès 18h45 sur Canal+Pop. Une trame captivante, des personnages uniques, pour un feuilleton q...
SuperWoman Paris : Quand les femmes connectent l’Afrique à la diaspora, le leadership se transmet au-delà des frontières
Le 24 septembre 2022, Paris portera fièrement la voix de l’Afrique féminine à l’occasion de la 11e édition de SuperWoman, la première hors du con...