[Maternité] La tétine, quand l’arrêter?

C’est embêtant. Votre « bout de chou » a l’air carrément accro à sa tétine. Mais vous, vous aimeriez franchement la supprimer… Nos conseils pour aider votre bébé à se libérer de cet objet.

En général, tout débute à la maison quelques semaines après le retour de la maternité. Désorientée par les pleurs de votre bébé, vous choisissez finalement l’option de la tétine que vous vous étiez pourtant juré de ne pas utiliser ! Est-il possible de faire marche arrière ?

Avant 2 mois, le remplacement de la tétine est facile.

Un tout-petit se doute bien qu’il a un objet en bouche, mais il n’identifie pas encore la tétine comme un objet extérieur. Si vous la lui retirez, il ne s’en rendra pas vraiment compte.

Cependant à cet âge, la succion répond à un besoin physiologique. Cette activité déclenche la sécrétion d’endorphines, les fameuses hormones du plaisir. Dès que la tétine lui sera enlevée de la bouche, votre bébé ne va avoir qu’une idée : la remplacer. Au risque de prendre son pouce, qu’il a de fortes chances de trouver vers la huitième semaine, ou de se rabattre sur un coin de drap ou de bavoir. Voire même de se mettre à suçoter sa lèvre inférieure. Il est important de savoir que les bébés frustrés de tétine réclament beaucoup plus de biberons ou restent plus longuement au sein.

Dès 3 mois, le sevrage s’avère difficile

Pour 80 % des mamans, le troisième mois marque le retour à la vie active et la nécessité de sevrer votre bébé si vous allaitez. La tétine, dont la texture est conçue désormais pour ressembler à celle de votre sein, peut l’aider à négocier en douceur ce premier tournant de sa vie. Placé dans une crèche ou confié à la nounou, votre tout-petit a besoin plus que jamais de réconfort. Le priver de tétine durant cette période clé est vraiment inapproprié.

Votre enfant est en pleine phase orale. Le plaisir de se nourrir et celui de sucer sa tétine sont pour lui intimement liés. Lui interdire l’un revient à lui interdire l’autre ! Certains bébés prennent leur maman au pied de la lettre et refusent de s’alimenter : c’est ce qu’on appelle l’anorexie du nourrisson.

De 6-8 mois, interdit de lui enlever sa tétine !

Vers 6 mois, votre enfant se rend compte que vous ne faites pas partie de lui. La crainte d’être abandonné le taraude. Durant toute cette période, la tétine le calme, l’apaise.

Alors qu’il faisait ses nuits, le voilà qui se réveille à nouveau toutes les deux heures. C’est à cause de la tétine qui lui échappe, pensez-vous. Erreur ! C’est vous qu’il appelle, en proie à l’une de ses premières terreurs nocturnes. Ne confisquez pas la tétine : il se réveillera de toute façon, mais aura trois fois plus de difficultés à se rendormir.

Autre coup dur pour votre bébé : la découverte de la purée de légumes au déjeuner à la place du biberon. Rappelez-vous toute cette énergie avec laquelle il tétait autrefois son repas. Il faut bien qu’il se déchaîne sur sa tétine !

Enfin, n’oubliez pas : ses dents commencent à lui causer des soucis. Mordillée, la tétine aura la vie dure… et rendra la sienne plus douce.

Les astuces pour le faire « décrocher »

Sans lui confisquer du jour au lendemain, apprenez-lui à s’en détacher progressivement.

Ne l’employez pas comme un « bouchon ». Elle ne doit pas remplacer vos paroles apaisantes, vos câlins. Réservez-la pour l’aider à attendre son biberon, lors de la sieste ou du coucher… Invitez-le à la déposer lorsque vous jouez avec lui. Si vous avez remarqué, il s’amuse à la recracher quand il aborde une période d’activité. Offrez-lui un substitut. Vous pouvez l’habituer au contact d’un doudou imprégné de votre odeur. Vers 2-3 mois, il le serre contre son visage, et peut finir par délaisser sa tétine qui, elle, n’a pas votre parfum…

Abstenez-vous de trempez la tétine dans de la confiture et évitez d’acheter des modèles gadgets. La tétine ne contient rien : ce n’est pas un produit, juste un outil qui l’aide à grandir.

La bonne période pour arrêter la tétine

 Votre bébé devra faire face à un défi de taille : marcher.

Lui retirer la tétine serait comme lui ôter la béquille invisible sur laquelle il s’appuyait. Durant les 12-18 mois qui suivent, il devra passer à la nourriture solide, se mettre à parler, devenir propre. La pression exercée sur lui sera conséquente. Des études ont montrés que le réflexe de succion atteint son paroxysme chez l’enfant de 18 à 21 mois. Rien d’étonnant si, vous constatez qu’à 2 ans, il est encore très attaché à sa tétine. C’est à 3 ans seulement qu’il pourra être prêt à s’en débarrasser.

Bey

A lire aussi: [Maternité] 5 conseils pour réussir l’allaitement maternel


x

A lire aussi

Comment être proche de ses enfants malgré une vie professionnelle remplie ?
Par Yasmine - La bidem’mama Hello Bidembaya Family (Bidem’fam) ! Je suis très heureuse de vous retrouver pour un nouvel article. J’espère touj...
Comment aborder la sexualité avec sa fille ?
Le monde dans lequel nous vivons se modifie, les tabous se brisent et les mentalités évoluent. Et pour continuer dans ce sens, parler de sexualit...