[Société] Au Kenya, des jeunes filles se prostituent en échange de protections hygiéniques

Difficile de savoir combien d’adolescentes se voient contraintes d’en passer par là.

Au Kenya, le paquet de serviettes est trop cher pour la majorité des femmes. Bouts de matelas, journaux… elles sont nombreuses à utiliser des protections de fortune.

Selon l’association Zana Africa qui fait de la prévention et lutte contre la précarité menstruelle au Kenya, 65 % des jeunes fillesn’ont pas accès à des protections hygiéniques dans ce pays d’Afrique de l’Est. Malheureusement, certains hommes l’ont bien compris.

Jeudi 4 juillet, Le Monde publie une enquête sur ces adolescentes obligées de se prostituer en échange de protections hygiéniques.

Lire la suite sur Konbini.

 

A lire aussi: [Santé] Que contiennent les serviettes hygiéniques pour être utilisées comme drogue?

 

Photo à la une: ©28 Jours


x

A lire aussi

Les femmes et les TIC, facteur de croissance économique
Utilisées à différentes fins, Les TIC (Technologies de l’Information et de la Communication) désignent l’ensemble des technologies liées aux médi...
Les besoins des populations au cœur des rapports RSE
Ce vendredi 24 juin, l’équipe Ayana a été invitée à la restitution du rapport RSE du groupe Orange côte d’ivoire. Un rapport qui présentait le bi...