[Portrait] Verushka ” j’escaladais les murs pour aller chanter dans les soirées Gospel”

Elle ne parle pas, elle chante… C’est donc à juste titre que Veronique Nga Mveng Engola, alias Verushka  se définit comme musicienne à plein temps. C’est d’autant plus vrai que dans son souvenir le plus lointain, elle a toujous voulu chanter et être «  une star » . Pourtant, fille de colonel, Verushka nous raconte comment cela a été dur de faire accepter à ses parents son amour pour la musique…

«   A 13 ans,  j’escaladais les murs pour aller chanter dans les soirées Gospel »

Pour son  père, finir les études était primordial.  Mais certaine que la voie qu’elle a choisie est la meilleure, Veruska a passé une bonne partie de son adolescence à couteaux tirés avec ses parents.

« A un moment donné,  je voulais abandonner l’école et fuguer pour aller faire la musique.  Je m’ennuyais en classe au point où je chantais. Les professeurs m’appelaient la fille qui chante   ».

the voice antique francophoneAprès deux ans d’études en Droit, elle arrête tout et se consacre à la musique uniquement. Reniée par sa famille,  cette déchirure ne l’empêche pas de continuer à suivre son rêve .

” je suis une battante, je ne laisse jamais tomber. Je suis une « Jusqu’au boutiste » “

En 2008, elle participe à l’émission STAR DE DEMAIN ,  c’est le début de la reconnaissance. Pendant ce temps, les relations avec Papa Engola s’améliorent.

” Papa a vu ce que c’était dans ma vie.”

C’est avec le soutien de sa famille , cette fois, qu’elle entame l’aventure The Voice ! Elle nous raconte son expérience en ces mots ”

 ” Bénédiction  et grâce , parce qu’il y a plein de filles de talent au Cameroun. Je ne peux pas dire que je suis la meilleure , et Dieu a mis sa main sur moi, pour avoir la visibilité que les autres n’ont pas  eu. “

 

Photos et DA : Hug-Lionel photography

Lieu : Hotel Particulier Abidjan

Tenues : YSAND


x

A lire aussi

Les chaîne aux pieds, accessoire mode ou culturel ?
Depuis de nombreuses années, cet accessoire féminin n'a cessé de déchaîner les passions. Chez les hommes comme chez les femmes, le port de la cha...
WILA, une première édition réussie
Sans égalité des genres, il est quasiment impossible d'évoquer le développement durable Christiane OHIN-TRAORÉ, Présidente Fondatrice WILA ...