‘‘Le futur est à nous’’, premier feuilleton africain signé Canal+Original

Le Futur est à nous Canal+ Ayana

Depuis ce lundi 5 septembre, ‘‘Le futur est à nous’’ dès 18h45 sur Canal+Pop. Une trame captivante, des personnages uniques, pour un feuilleton qui se veut particulier. Toute une histoire, dans laquelle on vous embarque !

Une saga familiale inspirée d’Afrique pleine de rebondissements

« Le futur est à nous » invite à partager le quotidien captivant, émouvant, drôle et plein de surprises de plusieurs familles d’un quartier d’Abidjan.
Aby, jeune journaliste sénégalaise et son mari ivoirien Henri Konan se rendent à Abidjan avec leur fils Milel (15 ans). Un voyage en famille qui va très vite se transformer en cauchemar. Le corps sans vie d’Henri est retrouvé le lendemain d’un rendez-vous supposé être bref. Convaincue que cette disparition soudaine est bien plus que ce que la police en dit, Aby décide de découvrir la vérité. Ayile, qu’elle rencontre par hasard, propose de lui prêter main forte. S’en suivent des épisodes palpitants et exaltants qui mettent aux prises les familles Konan, Boni et Mongala. Chacune avec ses joies, ses peines, ses secrets, ses inquiétudes… et étant potentiellement suspecte.

A lire aussi : Ecrin d’Afrique : une nouvelle expérience dédiée à la création africaine

Une superproduction panafricaine

Ayilé Le Futur est à nous Canal+ Ayana

Le feuilleton de 60 épisodes de 26 minutes est l’aboutissement d’un travail de plusieurs années, qui a mobilisé une ribambelle de talents panafricains.
« Le futur est à nous », c’est 3 années d’écriture, des scénaristes venus de toute l’Afrique, 6 réalisatrices et réalisateurs, 150 jours de tournage à Abidjan et Grand Bassam, plus de 1000 figurants, 40 personnages secondaires et 15 acteurs principaux. Au nombre de ces visages qui vous feront assurément vibrer, il y a Mahoula Kane (Invisibles, Cacao, Les Trois Lascars), Halima Gadji (Maîtresse d’un homme marié), Serge Abessolo (Cacao, Eki), Ali Cissé (Invisibles) et Tiekoumba Dosso (Ma Famille).

A lire aussi : Top 5 des plus beaux acteurs de la série Maîtresse d’un Homme Marié

Une graine pour l’avenir

« Le futur est à nous » est le premier pas d’une marche qui se veut longue sous le label Canal+Original. L’objectif final est de créer 10 séries par an. Ce qui demande des équipes de professionnels compétents.

« Un projet comme ‘Le futur est à nous’ permet justement par sa périodicité et la continuité de son tournage de former les techniciennes et techniciens de demain », expliquent Samantha Biffot (réalisatrice) et Olivier Szulzynger, le « pape » du feuilleton en France (créateur et coproducteur).

A l’attention des scénaristes, des ateliers d’écriture ont été mis en place afin d’identifier des talents qui ont eu pour mission d’écrire la première saison de la série événement. Ces séances de formation leur ont notamment permis de se familiariser aux principes et mécanismes de l’écriture d’un format inédit pour plusieurs.
Aussi, tout au long du tournage des stagiaires de plusieurs écoles d’Abidjan ont intégré les équipes afin de compléter leur formation en réalisation, image, son, décoration, costume…

« Demain, Canal+ accompagnera l’équipe de production pour intégrer de nouveaux talents panafricains et agrandir le pool d’auteurs au fil des saisons de ‘Le futur est à nous’… pour un jour atteindre le nombre de 260 épisodes par saison ! », promet le groupe.

Maintenant que vous savez tout, ne manquez aucun épisode de cette saga africaine pensée pour vous !


x

A lire aussi

The Bachelor Afrique : Joël redéfinit "le jeu"
Depuis le 15 octobre, le Bachelor Afrique s’est résolument installé dans nos habitudes. Mieux, il les a redéfinies. Plus un samedi, sans Joël et ...
La série inédite THE OVAL reprend les antennes
Apres une première saison réussie, votre série culte THE OVAL revient pour une saison 2 inédite. Pour ce mois de juillet retrouvez sur les CHAINE...