Jean-Patrick Ehouman, TIC for She

Jean-Patrick Ehouman - Ayana - Movember - Novembre

Entrepreneur, développeur et architecte logiciel entre autres, Jean-Patrick Ehouman est le Directeur du programme SheIsTheCode. Démarré en 2016, ce programme vise à développer les compétences des femmes dans les nouvelles technologies afin de faciliter leur insertion professionnelle et les aider à faire preuve de leadership partout où elles évoluent.

« Dédier un mois aux hommes permet de faire une pause pour reconsidérer le rôle de l’homme dans la société, se mettre d’accord sur ce qui peut être amélioré du point de vue de sa contribution »

Pourquoi t’engager en faveur des femmes (via SheisTheCode) ?

Techniquement, entre 2009 et 2015 nous avons formé un grand nombre de personnes. Parmi elles, très peu de femmes. Je me suis dit qu’il fallait sans doute une approche différente, quelque chose qui réponde à leurs besoins (différents de ceux des jeunes hommes).

D’un point de vue personnel, j’ai été inspiré par la vie de ma mère qui a été plutôt difficile après ma naissance. Elle a été malade tout le restant de sa vie (et nous a quitté en 2020). Elle a arrêté l’école en classe de 3ème, à 16 ans. Donc elle était mal partie. Mais malgré le handicap qu’elle a eu avec la maladie, elle a repris le chemin de la formation, a commencé par la dactylographie, puis la saisie informatique. Lorsque j’étais adolescent, elle m’a permis de toucher pour la première fois à un ordinateur et a payé des cours d’initiation au web pour moi au début des années 90. C’est-à-dire dès que le Web a été disponible en Côte d’Ivoire. Elle m’a toujours encouragé dans cette voie car convaincue du potentiel que ça représente. Et je n’ai fait que suivre sa voix.

A lire aussi : Novembre sur Ayana : Place aux hommes !

En 2022, est-il encore nécessaire de défendre la cause féminine, n’y-a-t-il pas déjà assez d’égalité ?

Oui, plus que jamais la mission dans laquelle je suis engagé doit être poursuivie. Cette mission consiste à outiller les femmes avec des compétences dans le domaine des technologies afin qu’elles puissent s’émanciper financièrement, impacter positivement leur environnement et surtout qu’elles puissent contribuer durablement au développement économique et social dans nos pays.

Si vous regardez les chiffres des audiences sur le web, les métiers des sciences et technologies, vous verrez que nous sommes très loin d’une égale présence entre les hommes et les femmes. Et pourtant il y a presque autant d’hommes que de femmes. De plus, si vous posez les bonnes questions aux femmes, vous découvrirez qu’elles aussi souhaitent être des actrices majeures de ce domaine et même de tous les domaines.

Les compétences avec l’outil informatique favorisent la prise d’initiative. Plus nous outillons ces femmes, plus elles prennent des initiatives au niveau social, politique, et commercial.

Et encourager le leadership féminin, c’est se donner encore plus de chances de réussir en toute chose. L’homme et la femme sont différents, la femme arrive à entrevoir des choses que l’homme manque de prendre en compte, même dans un contexte dans lequel il fait figure d’autorité.

Jean-Patrick Ehouman - Ayana - SheIsTheCode

Concernant ton parcours professionnel, qu’est-ce qui te pousse à toujours chercher plus, mieux ?

Je ne fais qu’essayer de régler des problèmes. Lorsque je finis d’en régler un, ou que je contribue à sa résolution, je découvre qu’il y a un problème bien plus grand. Et c’est naturellement que j’essaie d’apporter ma contribution à la résolution de ce problème que je découvre.

Vous aimerez aussi : Mamby Diomandé, Mister Culture !

Un message pour toutes celles qui te lisent ?

Toute ma vie, j’ai vu ma mère se battre contre la maladie, la souffrance intérieure qu’elle occasionne, les critiques négatives à peine voilées. Mais j’ai surtout vu une jeune femme essayer par tous les moyens de rester digne par le travail, l’apprentissage. En 2019, elle s’essayait à l’anglais en s’appuyant sur une application mobile. Certaines d’entre vous sont malades physiquement, émotionnellement … En fait, nous sommes tous malades quelque part. Mais nous avons le devoir de continuer à apprendre de nouvelles choses qui finalement nous amènent à mieux accepter qui nous sommes et à vivre bien plus heureux que les gens ne peuvent l’imaginer pour nous.

Les technologies de l’information sont une opportunité unique pour apprendre plus facilement, rencontrer de nouvelles personnes qui nous tirent vers le haut. Il ne faut surtout pas passer à côté.

 

Propos recueillis par Pascale Andrée


x

A lire aussi

La cybersécurité, un "truc de femme"
Le 17 novembre 2022 s'est tenue à Abidjan (hôtel Silver Moon), la première édition du Women Leaders Awareness in Cybersecurity (WLAC). Il s’agit ...
[Couple] Ce que les hommes aiment et détestent chez les femmes
Novembre, mois des hommes sur Ayana. Et comme ils ont la parole, ils nous disent beaucoup de choses ces chers messieurs. Pour aujourd’hui, ils pa...