[Interview] Dans les coulisses de Miss Côte d’Ivoire avec Esther Memel, Miss CI 2016

Cette semaine, faites la rencontre d’Esther Memel. Vous devez -peut-être- la connaître en tant que Miss Côte d’Ivoire 2016. Mais Esther est bien plus que ça. C’est une jeune fille de 23 ans qui étudie et travaille dans la finance. Passionnée et combative, elle a réussi à réaliser son rêve d’enfance en remportant la couronne. Mais aujourd’hui, elle a d’autres rêves, d’autres ambitions qu’elle réalisera certainement. Alors qu’elle était en vacances à Abidjan, nous avons tenu à la rencontrer pour qu’elle nous parle de l’aventure Miss Côte d’Ivoire et de ses projets.

Qu’est-ce qui vous a poussé à vous présenter à Miss Côte d’Ivoire?

À 18-19 ans, il faut reconnaître qu’on a facilement des paillettes dans les yeux. Entre découvrir qui j’étais vraiment à cette période de ma vie et réaliser un rêve de petite fille, mes frères ont été les premiers à me dire : « Vas-y ! Lance-toi ! Au moins, tu auras essayé». J’aimais beaucoup les concours de beauté depuis très jeune. Et, vu que ma mère est dans la mode, je ne voulais manquer aucun backstage. En réalité, tout était calculé. Je suis très vite montée sur des talons et je me suis très tôt exercée à la prise de parole. En dehors de tout ça, en 2016, je voulais transmettre un message de persévérance et de réussite.

Quel a été le moment le plus marquant de votre mandat, mis à part le couronnement bien sûr ?

On a l’habitude de dire le couronnement. Mais c’est la première semaine en tant que Miss CI qui est la plus marquante, ou je dirais la plus flippante. Ma vie n’était plus la même à mon réveil. Et c’est tout plein de petits détails. La maison de mes parents était bondée de personnes inconnues en majorité, les enfants de mon quartier et tout le monde me regardaient avec émerveillement. Ma vie, mes habitudes venait de basculer et je m’appartenais plus … il fallait s’y faire pendant une semaine. J’avais peur de tout faire de travers.

A lire aussi: [News] En 2019, Miss France, Miss Monde et Miss Univers sont toutes des femmes noires

Comment avez-vous vécu la mise au vert avant la finale? Y’avait-il des coups bas entre candidates?

La mise au vert, c’est le meilleur moment de la compétition. Chacune essaie de démontrer que c’est elle la meilleure. Certaines lançaient des piques, pas forcément méchantes. Je me souviens qu’on m’ait dit “c’est moi la Miss et comme je t’aime bien, tu peux être ma 1ere dauphine….”. C’était avec un petit air d’humour mais d’autres étaient moins drôles et plus sérieuses. On essayait quand même de maintenir la cohésion et tisser des liens familiaux.
Quoi qu’il en soit, on était toutes là-bas pour gagner. Petite anecdote, le grand soir après le Titanic, on m’avait volé mes sous-vêtements dans les loges…

On raconte que les Miss sont les chasses gardées des ministres et autres hommes importants du pays. Avez-vous déjà subi un commentaire ou un geste déplacé d’un de ces hommes lors de votre mandat?

Oui. Mais que ce soit en tant que Miss ou pas, toutes les femmes peuvent se faire courtiser ou être victime de geste ou commentaire déplacé, grand type ou pas.  En tout cas, personnellement j’ai beaucoup trop d’ambitions pour me livrer à quelqu’un qui s’est déjà réalisé pleinement (boulot, foyer). Ce n’est pas la position d’un homme qui m’impressionne. Il faut les remettre à leur place quand il le faut. Ça m’insupporte qu’on soit toutes considérées comme des proies faciles.

 

Comment se passe l’après Miss?

Parallèlement à mon mandat, j’ai continué d’aller en cours, j’ai été en entreprise. Pour mon cas, après Miss Côte d’Ivoire, j’ai repris le cours de ma vie de jeune fille avec en priorité mes diplômes. C’était le deal avec mes parents et en aucun cas je comptais les décevoir. En même temps, il faut reconnaître qu’être reine de beauté, c’est une occupation (très difficile d’ailleurs) mais pas un métier. Le mandat dure officiellement 1 an et après la vie continue. Personnellement, je préfère être reconnue par mon travail qu’à mon (ex) titre.
Mais je continue à répondre à des sollicitations en tant que Miss CI 2016.

A lire aussi: [People] Miss Côte d’Ivoire, que sont-elles devenues après?

Quel est votre plus grand rêve?

Les rêves ne sont jamais assez grands. Être Miss CI était un rêve de petite fille que j’ai pu réaliser. Je continue de rêver et de me donner la force de les réaliser. Alors, pour le coup je n’ai pas de « grand » rêve. J’espère qu’un jour, quand j’aurais réussi ma vie de femme, de mère et de travailleuse, je pourrais vous raconter ma success story. Donnons-nous seulement la force d’y arriver.

Quels sont vos projets?

Aujourd’hui, je mets un point d’honneur à ma carrière professionnelle. Comme on le dit chez nous, « il faut chercher l’argent ». Je boucle la boucle très bientôt avec les diplômes par la grâce de Dieu. Ensuite, avec plus de stabilité, je vais m’occuper de cette cause qui me tient réellement à cœur qui est celle des jeunes filles mères. Aussi, je vais lancer mon business très bientôt à Abidjan.

Quelle Miss vous inspire le plus?

La question la plus difficile. Chacune des Miss qui se sont succedées en Côte d’Ivoire est singulière. Mais je dirai N’cho Leticia pour sa combativité en tant que femme, sa douceur. Elle prône vraiment l’excellence.

A lire aussi: [Mode] 12 idées look à piquer à Sery Dorcas, Miss Côte d’Ivoire 2005

Un conseil à donner à des candidates post- Miss?

Repoussez vos limites. Certains diront que vous ne pouvez pas. Moi, je vous dis de foncer car c’est un beau mérite d’avoir tenté. Aussi, j’ai toujours l’habitude de le dire : Rester soi-même. Restons très authentique, ne cherchons pas à ressembler à quelqu’un d’autre. Quand on chasse le naturel, il revient au galop…


x

A lire aussi

[Job] Elevator pitch ou convaincre en moins d'une minute
Si je vous demandais de me dire ce que vous faites dans la vie en 30 secondes, seriez-vous capable de me convaincre de vouloir en savoir plus ? ...
[Interview] Valérie Ayena de miss Cameroun à femme d'affaires à Dubaï
En 2013, Valérie Ayena a remporté le concours de Miss Cameroun, haut la main, forte de ses charmes et de son physique de liane. Reconvertie dans ...