[ Interview] Faty Ly, designer céramiste inspirée par l’Afrique

Aujourd’hui, nous partons à la rencontre d’une artiste talenteuse. Designer céramiste, Faty Ly  est diplômée de Central Saint Martins of London . Tout le long de son parcours, elle s’intéresse au monde la gastronomie et crée des pièces de dégustation pour le chocolat et le thé à Londres et à Paris. Mais Faty est avant tout une femme africaine . Son travail est un savant mélange entre les connaissances techniques de la céramique industrielle et son patrimoine culturel.  Interview !unnamed
 Qui est Faty Ly  (celle qu’on ne connait pas)
Une femme Africaine, née à Dakar, il y a 47 ans et passionnée par les cultures du continent.Une adepte du learning by doing* qui souhaite apporter sa petite contribution à l’Afrique.
Une personne empathique, généreuse (parfois à mes dépens) et qui croit au réel potentiel du design à changer la vie des gens; pas uniquement le design réservé à 10% de la population du monde.
 C’est assez rare de voir une femme africaine spécialisée dans ce domaine. Pourquoi avoir choisi ce métier ?
C’est le métier qui est venu à moi par la voie du savoir-faire artisanal. J’ai d’abord commencé à travailler avec des artisans au Burkina Faso. Un des premiers artisans rencontrés était une potière qui m’a montré ce qu’était la céramique dont son contexte local. Cette découverte m’a poussée à explorer la céramique bien au-delà de ce que je pouvais imaginer. C’est un métier qui rend humble, flexible avec un potentiel d’expérimenter et d’apprendre sans cesse.
Comment avez-vous construit votre marque de luxe?
D’abord en m’inspirant de la tradition, j’ai voulu présenter des produits authentiques tant sur le graphisme que sur le savoir-faire. La marque Fatyly évolue avec constance et comme pour toute marque de luxe, je privilégie un savoir-faire maîtrisé, une histoire authentique à raconter à travers mes produits.
Quelles sont les différentes difficultés que vous rencontrez ? Comment arrivez-vous à les surmonter ?
Les difficultés sont d’augmenter les volumes des ventes et pour cela, il faut arriver à pénétrer de grands marchés comme le Nigeria en Afrique ou les États Unis. Les produits sont disponibles dans ces deux zones géographiques depuis quelques temps. Il faudra également assurer la notoriété de la marque sur le marché dans ces différents contextes pour pouvoir atteindre les objectifs de l’entreprise.
Où trouver vos produits ?
Aujourd’hui les produits sont disponibles sur Dakar, Abidjan, Lagos et New-York.
 [image_carousel images=”21037:https://ayanawebzine.com/wp-content/uploads/2017/03/FATYLY_MOOVINDAK_Nguka.jpg,21038:https://ayanawebzine.com/wp-content/uploads/2017/03/FATYLY_BCommeBaobab4.jpg,21039:https://ayanawebzine.com/wp-content/uploads/2017/03/FATYLY_BCommeBaobab2.jpg,21040:https://ayanawebzine.com/wp-content/uploads/2017/03/FATYLY_BCommeBaobab1.jpg,21041:https://ayanawebzine.com/wp-content/uploads/2017/03/FATYLY_Nguka2.jpg,21042:https://ayanawebzine.com/wp-content/uploads/2017/03/FATYLY_Nguka3.jpg,21043:https://ayanawebzine.com/wp-content/uploads/2017/03/FATYLY_Nguka4.jpg,” ][/image_carousel]

Quels conseils donneriez-vous à une jeune africaine qui souhaiterait se lancer dans la céramique ?
Je lui conseillerais d’aller jusqu’au bout pour découvrir le plein potentiel de la céramique car la céramique est présente dans beaucoup de secteurs.  C’est un matériau présent partout des arts de la table, à l’industrie automobile en passant par l’architecture. Elle fait aussi l’objet de recherche et de développement dans le luxe, l’électronique, les systèmes énergétiques, la santé, l’environnement…
 les_sapeusesPour finir, quels sont vos projets pour l’avenir ?
Par exemple, revisiter la culture africaine à travers des formes utilitaires traditionnelles pour leur donner du sens dans un monde contemporain ou encore partager mes connaissances et mon savoir-faire avec les jeunes générations.
Learning by doing* (apprentissage par la pratique)
Retrouvez les produits de Faty Ly et son actualité sur son site Fatyly.com – Facebook et Instagram
Crédit Photo: Jean claude Thoret, Layepro et Franck Boyer

x

A lire aussi

Après Superwoman, AYANA va à la rencontre des jeunes filles pour SuperGirl
Depuis 9 ans, notre événement de motivation et d'inspiration féminine Superwoman by AYANA ne cesse de se réinventer.  L'innovation de cette derni...
La formation et l’insertion professionnelle des femmes au cœur des actions entrepreneuriales
Plus les femmes sont autonomes, plus la croissance économique est inclusive. C'est fort de cette vision que la Fondation de la Société Générale C...