Engag’Her by Mi’Potentiel, construire une société plus forte avec le genre féminin

Engag’Her by Mi’Potentiel, le nouveau concours d’écriture et d’art oratoire destiné aux jeunes filles de 13 à 17 ans. Un programme de coaching et de formation pour faciliter l’apport de la jeune fille au combat de l’Égalité homme-femme. Grâce Bile âgée de 17ans et élève en classe de Terminale est la gagnante de l’édition  2022. Cette édition avait pour thème : Égalité homme/femme : une utopie ? Ci dessous l’article de la gagnante.

Construire un monde équitable

Nous entendons parfois qu’il nous faut être démocrate, qu’il faut à tout point écouter la voix du peuple
sachant bien qu’elle est constituée du genre féminin et masculin. Dans nos articles et journaux nous parlons d’égalité, de solidarité, de cohésion et du droit à la parole. En assistant à nos meetings et cours, le sujet de la femme et de l’homme est de mise. Nous invitons chacun à prôner le système de pensée selon lequel les femme et les homme sont égaux. Et ca Grace bile l’a bien développée avec son article: Une société plus forte avec l’apport du genre féminin.

A lire aussi: [Société] Égalité homme-femme: les enfants peuvent désormais porter le nom de leurs mères

 Les hommes et les femmes sont égaux

Les hommes et les femmes sont tous libres et égaux. Mais force est de constater que la réalité est tout autre. Car aujourd’hui, plusieurs filles, femmes, mères sont laissées à la traîne. Jetant un regard sur elles. L’on se dit qu’elles n’ont d’influence nul part ailleurs qu’en cuisine. On fait fi de ce qu’elles peuvent représenter dans notre société par rapport aux hommes.

Dans nos entreprises vous les verrez rarement à des postes à responsabilités. L’homme est le chef et c’est
lui qui doit à tout bout de champ tenir la parole et prendre les décisions : c’est ce que nous avons en tête.
Et s’il s’avère qu’on doit collaborer avec la femme, c’est en second plan. On la jette dans nos armoires, mise aux oubliettes, et le plus dur c’est qu’elle est parfois utilisée comme un moyen de distraction quand il faut pour les hommes, satisfaire leur libido.

Une société plus engagée pour les droits des femmes

Nos sociétés se défilent quand il s’agit d’appliquer les textes pour le droit de la femme. Chacun veut dire
un mot. Tous veulent s’exprimer sur la question mais combien sont ceux qui en parlent sincèrement?
Combien sont ceux qui s’engagent véritablement dans cette lutte pour mettre fin à ce fléau?

Si seulement l’on pouvait pratiquer dans les gestes, ce qui est écrit dans nos textes, je crois que nous parviendrons à un meilleur état de nos structures. car en vérité dans tous nos secteurs d’activités, la femme est un élément essentiel. Grace Bile

On oublie que la femme a bien des capacités parfois supérieures à l’homme que l’on ne peut imaginer.
Les responsabilités ne l’ont jamais effrayées puisqu’elle est souvent portée par l’envie de relever les défis  et se charger des cas assez critiques. C’est là que vous la verrez à de hauts postes soit à la justice, au poste
de ministre, et même celui de présidente.

La force et le courage, la détermination et l’élégance, l’intelligence et l’excellence, c’est la femme.

Celle qui peut tout gérer à la fois : le foyer, les enfants et le bureau. C’est encore dommage de la prendre comme l’être faible qui doit être aux arrières plans. Car pour moi, atteindre le sommet du développement c’est respecter le principe d’égalité entre l’homme et la femme.

En savoir plus les genre ici: [Societé] Côte d’Ivoire: Ces numéros utiles à composer en cas de violences basées sur le genre


x

A lire aussi

Les femmes et les TIC, facteur de croissance économique
Utilisées à différentes fins, Les TIC (Technologies de l’Information et de la Communication) désignent l’ensemble des technologies liées aux médi...
COMMAN-YA, l’académie des femmes entrepreneures
La business académie COMMAN-YA a organisé ce vendredi 8 Juillet  la cérémonie de graduation de la quatrième promotion de son programme phare INCU...