[Interview] Arlette Konan, créatrice de mode “Les femmes Arlett sont fortes et singulières”

Arlette Konan

Arlette Konan fait partie de ces créateurs africains qui redonne de l’éclat au prêt-à-porter local. A la tête d’une jeune entreprise, elle vit pleinement sa passion pour la mode grâce à sa marque Arlett. Aujourd’hui, elle partage avec nous son expérience dans le milieu de la mode.

Présentez-vous aux Ayana

Arlette Konan

Bonjour, je suis Arlette Konan, créatrice de mode et fondatrice de la marque ivoirienne Arlett. J’ai eu un parcours professionnel assez ordinaire mais depuis peu, je vis ma vie extraordinaire à travers ma passion pour la mode et mes challenges de femme entrepreneure. Arlett est une marque de prêt-à-porter féminin, lancée depuis 2 ans et pilotée par une jeune équipe dynamique qui s’efforce de sublimer la
féminité de chacune de nos clientes.

Comment êtes-vous entrée dans l’univers de la mode?

Ma passion pour la mode est innée et dure depuis ma plus tendre enfance, mes poupées ayant été mes premiers mannequins. Je pense avoir également été fortement influencée par les femmes de ma famille, ma mère, ma grand-mère qui avaient des styles assez affirmés et un gout prononcé pour les matières raffinées et nobles.

Comment décririez-vous le style d’Arlett?

Le style Arlett, ce sont des collections empreintes d’une essence ethnique mais contemporaine et féminine. Les femmes Arlett sont fortes, affirmées et singulières. Notre ambition est d’accorder à chacune de nos clientes, à travers nos vêtements un supplément d’assurance, communiquer ce côté femme puissante et les faire se sentir superstar…

A lire aussi: [Interview] Line Jaber : “La mode est un métier à part entière, un véritable business.”

En tant qu’entrepreneure, quelle a été votre plus grande difficulté ?

La plus grande difficulté pour moi a été de m’entourer de personnes de qualité. Des personnes, aussi bien de bonne moralité que professionnellement compétentes. Le challenge a été de les rencontrer mais également de leur faire épouser ma vision de la mode.

Jeanne Sissoko-Zézé dans un tailleur Arlett

Quel(le ) créateur(trice) vous inspire le plus?

Indiscutablement Balmain. Je suis amoureuse des détails que revêtent la plupart des pièces et la structure des empiècements, mais aussi, l’originalité des matières. J’admire énormément le grand génie créateur du designer Olivier Rousteing.

Comment imaginez-vous Arlett dans 10 ans ?

Ma vision pour la marque dans 10 ans, est une plus grande notoriété à l’échelle nationale et internationale établie du fait de la qualité et du niveau des créations. Et au delà, j’espère que Arlett au fil des années aura su à travers ses créations, aider les femmes à affirmer leur identité.

A lire aussi: [Interview] Corinne Erambert: “on vend du rêve, que c’est bien d’être à son propre compte”.

Quels sont vos projets?

Notre projet à court terme est d’augmenter notre dimensionnement afin de satisfaire au mieux et dans des délais plus courts, les besoins de notre clientèle. A moyen terme cependant, nous espérons une expansion aux segments accessoires etc…

Un dernier mot?

Je remercie Ayana pour l’opportunité qui m’est offerte de me présenter aux Ayanas. Je suis moi-même une Ayana et Je suis fière de l’existence d’une telle tribune qui est un vrai partage et qui, à travers des modèles de femme nous permet de construire la nouvelle femme Africaine, l’amazone des temps modernes.

 

A lire aussi: [Interview] Gliss, une animatrice radio passionnée de make-up

 

Suivez Arlett sur

Facebook

Instagram

Retrouvez tous les produits d’Arlett sur la nouvelle appli shopping Ayana Select. L’application mobile est disponible sur:

App Store

Play Store


x

A lire aussi

[Interview] Il etait une fois... la styliste Nackissa
Humilité, joie de vivre, force de caractère, c'est ce qui se dégage d'elle quand on la rencontre... Il était une fois Nackissa Isabelle, une femm...
[Mode] 5 tenues à shopper dans la boutique Nackissa
Diplômée de Formamod, grande école de couture basée à Paris, Nackissa s’inscrit dans un style contemporain agrémenté par des matières et techniqu...