Abobo a changé…

Peinture murale Abobo La Joie

Abobo la guerre, Bagdad, tels étaient les surnoms qui étaient donnés à cette commune d’Abidjan. Aujourd’hui, pour parler d’Abobo, on dit : “Abobo a changé”.

Une commune mais bien plus encore

Situé à Abidjan Nord, Abobo est l’une des communes les plus peuplées du district d’Abidjan avec environ 1 500 000 habitants  sur une superficie de 90 kilomètres carrés. Il n’y a pas très longtemps, on reconnaissait à Abobo à son fort taux de criminalité, sa croissance démographique mais aujourd’hui, c’est “Abobo la belle”. 

Dans le but de montrer autrement Abobo, sa mairie avec la direction de l’agence LADILI CONSULTING a pris l’initiative de transformer la commune en un lieu touristique.

Le peintre Obou qui a dirigé le projet nous en parle.

“Ce projet qui a duré 2 semaines et qui a vu la participation du peintre Alberic Kouassi et d’autres artistes avait pour objectif de transformer la commune en un lieu touristique avec des œuvres d’artistes sur quelques façades. Avec des phrases telles que ‘Abobo la joie’ ou les ‘KPATA Mousso d’Abobo’, nous permettons une lecture des œuvres aux habitants de la commune.”

Peintre Obou

Le nouveau visage d’Abobo

Ces fresques représentent toute la gaieté de la population d’Abobo. Aux artistes, rien n’était imposé, il fallait laisser l’imagination s’exprimer.

“On ne nous a rien imposé, on nous a dit : “voici des murs, voici du matériel , on veut voir des dessins artistiques ” Alberic Kouassi, peintre sur le projet.

C’était un défi pour les peintres pour qui travailler sur d’aussi grands murs était une première. Fort heureusement, le défi a été relevé avec succès et le projet a été bien accueilli.

Le street-art est un mouvement peu connu en Côte d’Ivoire et accepter ce projet était une occasion de le promouvoir.

Ce projet a été réalisé pendant les dernières échauffourées liées à la situation électorale. Ainsi, à travers la culture, les peintres ont voulu montrer ce brassage culturel et cette diversité ethnique qui nous rend riche.

“Afin de participer à cette réconciliation à travers la culture, j’ai mis dans mes travaux des masques nordistes, le Wembele et des masques baoulé comme le Goli. C’est un peu notre message caché”

Les peintures murales d’Abobo ne sont pas le seul projet d’embellissement de la commune. En effet, le musée des cultures contemporaines Adama Toungara a été inauguré le 11 mars dernier. Un bel espace pour les amoureux d’art.

Après avoir été taxé de communes à risque pendant plusieurs années, Abobo arbore un nouveau visage positif. 

 

Merci au Peintre Obou et à Alberic Kouassi pour leur contribution à l’écriture de cet article.


x

A lire aussi

Eleemane HK, artiste et attaché de presse des danseuses de Beyoncé et Rihanna
Artiste sénégalais, Eleemane HK collabore avec les danseuses de Beyoncé et Rihanna : Diddi Emah et N'qobilé. À 26 ans, il est directeur artistiqu...
Fashion Circus, le spectacle de mode de la maison Nikaule
La Maison Nikaule, marque de vêtements ivoirienne a voulu pour présenter sa nouvelle collection allier mode et social à travers l'événement Fashi...