[Portrait] Olivia, commerçante, reine du “Fashion Empire”

Olivia "la reine du Fashion Empire"

Ambition, ardeur au travail, force de caractère, voici des mots qui décrivent notre Ayana de la semaine. Femme au foyer, elle a décidé de changer sa façon d’accomplir sa vie personnelle et professionnelle. Installée dans un pays qui lui offre des opportunités, elle réussit à les saisir automatiquement. Qui n’a jamais vu ces jolis boubous made in Dubaï sur Facebook ? Olivia Angola Cheetah, patronne de Fashion Empire a bien voulu nous raconter son parcours. 

Olivia "la reine du Fashion Empire" « Je n’aurais jamais pensé que je puisse un jour me lancer dans le commerce »

Olivia a grandi en Côte d’Ivoire ou elle obtient une licence en science économique dans une université privée. Puis elle s’envole pour les Etats-Unis à Atlanta pour suivre un MBA en Business Administration. Quelques années plus tard, elle rencontre son mari. De cette rencontre, va découler une décision capitale qui va changer le cours de sa vie. Elle décide d’arrêter ses études pour se consacrer à sa nouvelle vie de famille. Grande décision qu’elle assume pleinement.

Partie, rejoindre son mari alors en fonction à Dubaï, Olivia se retrouve dans un pays qu’elle ne connaît pas. Sans activité, elle s’occupe en faisant de petits commerces des produits assez originaux qu’elle a l’opportunité d’avoir facilement dans son nouveau pays d’accueil. Puis un jour, en pleine balade, elle tombe sur une tenue qui captive toute son attention : un boubou perlé. Devant sa nouvelle découverte, elle a un déclic! Elle achète quelques boubous, les prend en photo et les publie sur son profil Facebook. En quelques heures, seulement, elle constate que ses tenues plaisent et suscitent l’intérêt de plusieurs de ses contacts. Elle décide alors de lancer sa page Fashion Empire.

« Dans mes débuts, les difficultés majeures auxquelles j’ai eu à faire face sont en grande partie des difficultés liées à la logistique. »

Olivia a eu une idée ingénieuse: celle de vendre des boubous et des kaftans de soirée perlés à des clientes à la recherche d’originalité. Mais la mise en pratique n’a pas été facile au départ. Comme sa première commande de boubous qui a eu du mal à arriver à Abidjan du fait des tracasseries douanières. 

Mais ce n’est pas ce qui l’a stoppée. Elle est contente et fière de pouvoir subvenir à ses besoins sans l’aide de son mari. Et c’est en à peine quelques mois qu’elle arrive à acheminer sur Abidjan des centaines de boubous.  Tout ça via sa page Facebook. Mais Olivia voit plus loin, elle souhaite conquérir les pays de sous-région. Pari réussi! Ses boubous se vendent au Bénin, au Nigéria et au Mali.

Olivia "la reine du Fashion Empire"

A lire aussi : Zota ou vivre pour danser…


Fort de son succès, Olivia se dit qu’il est temps d’asseoir son activité. Elle ouvre sa boutique à Abidjan et a désormais un point de vente physique où ses clientes peuvent venir directement shopper sans attendre.

Mais quand on en parle de succès, on n’oublie pas la concurrence. Olivia a règné sur le marché de la vente de boubous perlés pendant à un moment jusqu’à ce que d’autres commerçants s’y mettent. Mais au lieu d’être découragée, elle redouble d’effort et use de tact pour se différencier; comme investir dans la recherche de produits de qualité et dans la fidélisation de sa clientèle.

«La concurrence m’emmène à me surpasser.”

Selon son expérience, pour Olivia, les clés du succès dans le commerce sont la bonne organisation, le sérieux, la perspicacité, la patience, et l’esprit d’innovation. D’ailleurs, Olivia aime le service à la clientèle, le contact humain, ce sont ces qualités qui l’ont aidée à se faire un nom.

Olivia "la reine du Fashion Empire"

Commerce et vie familiale : une combinaison qui marche !

Mariée et maman d’une adorable petite fille, pour Olivia, allier vie familiale et commerce n’est pas compliqué ! Pour que cette combinaison marche, il faut savoir faire la part des choses, et surtout être très organisée. Elle essaie d’impliquer sa famille dans son activité afin de ne pas mettre de la distance entre eux. Olivia a pu arriver où elle se trouve grâce au soutien indéfectible de son mari.

Ses projets?

Derrière cette image de “fashion addict” se cache une femme qui ambitionne de bâtir un véritable empire du prêt-à-porter en Côte d’Ivoire. Olivia a lancé récemment une marque de vêtements chics et fashion à prix abordables dénomméeMAX 15 Fashion . Elle a également repris le chemin de l’école afin d’obtenir son MBA en Management en Business Administration.

Son message aux Ayanas

Ce que je peux dire aux Ayanas, c’est qu’en chacune d’elles se trouve un talent bien particulier. Qu’elles l’identifient, et l’exploitent afin de se redécouvrir d’autres facettes.” 

 

 

Par Liliane N’goran

Photo : Hug-Lionel

Make-up : Afrodict.ci 


x

A lire aussi

Fashion Circus, le spectacle de mode de la maison Nikaule
La Maison Nikaule, marque de vêtements ivoirienne a voulu pour présenter sa nouvelle collection allier mode et social à travers l'événement Fashi...
[Interview] Marie Madeleine Mbassi ou entreprendre pour valoriser la culture africaine
Marie Madeleine Clarisse MBASSI est consultante en stratégie de communication et Directrice exécutive de l'Industrie Royale Africaine JENGU. Âgée...