[Portrait] Chantons Hawa Boussim, le chrysalide devenu papillon !

Faites entrer la cantatrice : Hawa Boussim, la chanteuse originaire Kipoura est à présenter comme le grand espoir de la musique tradi-moderne. Ses chansons aux messages forts captivent autant que son parcours impressionne. Portrait d’une femme qui s’est battue pour vivre son rêve, devenir chanteuse.

A lire également : Rihanna, sexy comme jamais dans “Wild thoughts 

Hawa, le chrysalide 

La musique a toujours été partie intégrante de la vie de Hawa Boussim, enfant elle savait déjà tenir le micro comme personne. Après quelques expériences figuratives comme danseuse de Djeka, une danse Bissa, elle décidera  d’assumer pleinement sa passion et de transitionner en tant que chanteuse. Ce qui finira bien au vu de son talent de lui valoir la tête d’animation de festivités dans son village. Elle en deviendra la star.  Un baptême ? Qu’on appelle Hawa ! Des funérailles ? Hawa saura mieux chanter notre désarroi. Des travaux champêtres ? Il n’y a que la voix de Hawa qui saura galvaniser les paysans. 

La tête dans les étoiles

Mais voilà, Hawa rêve de plus grand ! En 2011, elle posera ses valises dans la capitale ouagalaise avec pour seuls bagages sa voix cristalline et sa détermination. Très vite, elle recevra  une invitation à participer à un festival de musique organisé par l’association Kafosé qui réunit dans la capitale la communauté originaire, comme elle, de la région de Zabré. Elle le remportera haut la main. Hawa décide alors de jouer sur cette vague afin de  réaliser un premier enregistrement. Mais, si elle peut compter sur l’aide d’un de ses proches , Jean Pierre Boussim Directeur de la Radio de Zabré, elle n’a malheureusement aucune notion en relation publiques pouvant favoriser ses entrées dans les
milieux musicaux de la capitale.

Le chemin est encore long mais question d’abandonner même s’il faut  encore vendre les produits de son champ pour survivre. Avec force et abnégation, elle se battra comme une lionne et finira par y arriver en publiant son premier album  qui sera salué par la presse et par le  public avec les plus grands honneurs.

Hawa, le papillon

La reconnaissance du talent de Hawa Boussim est lancée, on la sollicite sur pratiquement toutes les scènes de Ouagadougou.

Mais c’est  aux Kundé d’or de 2013, qu’elle donne quelque chose que son public ne sera pas prêt d’oublier ; à la suite d’une coupure d’électricité intempestive survenue lors de son tour de chant, Hawa décidera, bravant l’avis des organisateurs, de continuer à chanter a cappella sous le ravissement de la salle.

Le présentateur ivoirien Yves Zogbo Junio présent dans la ne laissera pas filer ce talent aussi facilement, il l’invitera à son émission musicale Afrique Etoiles puis Karaoké. Le talent de Hawa, la petite villageoise de Kipoura commence à faire des échos, elle  voyagera aux quatre coins du monde, pour se produire et on en a pas fini d’entendre parler d’elle…

Avant d’être une chanteuse passionnée, Hawa Boussim est une femme battante qui prouve encore une fois qu’il faut toujours se battre pour soit même, pour les autres afin de pouvoir  poursuivre et les vivre !

 

 

Et vous savez quoi ? Elle sera sur la scène de l’institut français, le 3 novembre prochain pour défendre les différents titre de son nouveau bijou.

 

Découvrez “Hm ye”, le nouveau tube de l’année !

https://youtu.be/ip1GKP2kIB8


x

A lire aussi

UNIWAX lance sa nouvelle collection Signature
C’est Noel avant l’heure chez UNIWAX ! Pour ces fêtes de fin d’années, le leader de la fabrication de pagnes lance sa nouvelle Signature.La n...
Les fêtes de fin d'années au Mövenpick Hotel Abidjan
Les fêtes de fin d'année arrivent à grands pas ! Et pour qu'elles soient inoubliables, c'est maintenant qu'il faut les préparer. Si vous voulez é...