La femme forte

Chères Ayanas, cela fait un bon moment que je n’ai pas écrit la moindre ligne d’édito. Cela s’explique par plusieurs changements dans ma vie mais surtout par le fait que je n’avais pas grand-chose à dire. Et comme on dit, vaut mieux se taire que ne rien raconter d’intéressant 🙂 .  Aujourd’hui, j’aimerais partager avec vous une question qui me trotte dans la tête depuis un bon moment.

Qu’est-ce qu’une femme forte ?

J’ai souvent entendu des jeunes filles ou des femmes de ma génération me  dire : «  Tu es une femme forte, je suis fière de toi ». En toute franchise, cela me fait plaisir… Mais je dois avouer qu’à part être forte dans ma morphologie, je n’ai jamais vraiment compris pourquoi elles me le disaient.

Fondamentalement, je me considère comme une femme simple, pétillante, drôle (comme tout le monde, vous me direz), etc. Mais pas forte. Je suis une femme simple, qui essaie au quotidien de faire du mieux qu’elle peut dans ses différents rôles de maman, employée, entrepreneure,…

Il y a des jours avec ; avec ses petites victoires, ses accomplissements, ses bonheurs, … et des jours sans ; sans moral, sans idées, sans courage, sans passion, etc.
Pour comprendre d’où cela vient, je me suis penchée sur ces femmes qui m’inspirent et je crois avoir trouvé les règles de base d’une femme forte.

Règle N°1

Elles s’acceptent. Avec leurs défauts et leurs qualités. Elles ont appris à se connaître avant tout et vivent avec.

Règle N°2

Elles savent ce qu’elles veulent, ce qu’elles ne veulent surtout pas… et elles en veulent. Leurs rêves, leurs ambitions, personne ne peut les en détourner. Elles ont compris ce qui les rendrait heureuse. Elle travaille pour.

Règle N°3 :

Elles travaillent dur pour être les meilleures. Elles ont fait de leur métier, une passion ou de leur passion un métier ; de ce fait elles paraissent plus épanouies.

Règle N°4 :

Elles ne laissent jamais transparaitre leur faiblesse aux yeux du monde. Dans les jours sans, ce sont les amis ou/et la famille qui sont présents. Pour le reste, elles sont concentrées sur l’essentiel.

Ces règles ne sont pas universelles et ne définissent pas à 100% la femme forte mais je me dis qu’à force d’essayer de les appliquer, on paraît forte. Et finalement, c’est à entendre les gens nous le répéter qu’on finit par le croire.

Et toi Ayana, comment définirais-tu une femme forte ?

 

Amie Kouamé


x

A lire aussi

WILA, une première édition réussie
Sans égalité des genres, il est quasiment impossible d'évoquer le développement durable Christiane OHIN-TRAORÉ, Présidente Fondatrice WILA ...
Après Superwoman, AYANA va à la rencontre des jeunes filles pour SuperGirl
Depuis 9 ans, notre événement de motivation et d'inspiration féminine Superwoman by AYANA ne cesse de se réinventer.  L'innovation de cette derni...