Comment les parents occupés peuvent-ils aider leurs enfants à se sentir spéciaux ?

Un père africain tenant son fils dans ses bras

Par Yasmine – La bidem’mama

Vous êtes-vous déjà demandé : « Mes enfants souffriront-ils parce que je travaille ? Seront-ils privés de quelque chose ? » La réponse est : cela dépend de ce en quoi vous croyez et de comment vous agissez.

De nombreuses personnes heureuses et prospères ont été élevées par des parents qui travaillaient. Ce ne sont pas les circonstances de la vie, mais la façon dont nous percevons ces circonstances et comment nous agissons qui a le plus grand impact. Chaque personne décide si les défis seront des embûches ou des tremplins vers la joie et le succès dans sa vie. Comprendre cela n’efface pas les challenges et les préoccupations des parents qui travaillent, mais cela peut offrir de l’espoir et une base pour faire face aux luttes de manière à profiter plutôt qu’à nuire aux enfants.

Si vous vous sentez coupables et craignez que vos enfants soient privés de quelque chose, il y a de fortes chances qu’ils le soient vraiment. Ils peuvent développer une mentalité de victime ou jouer sur vôtre culpabilité pour avoir des privilèges. En revanche, si vous avez une attitude optimiste et courageuse, vos enfants seront influencés et apprendront de vous. Adoptez une attitude positive : « C’est comme ça, et nous allons en profiter. »

Le plus beau cadeau que vous puissiez offrir à vos enfants est d’avoir une vision optimiste de la vie, quelle que soit votre situation – et toutes les circonstances, aussi difficiles soient-elles, offrent des opportunités d’apprendre et de grandir. Concentrez-vous sur la façon dont vous pouvez  tirer le meilleur parti de vos opportunités actuelles en tant que parent qui travaille pour aider vos enfants à se sentir spéciaux.

 

1.) Faites des câlins encore et encore

Peu importe à quel point vous êtes occupé, il y a toujours du temps pour un câlin de trois secondes. Un câlin peut toujours remonter le moral et changer les attitudes, la vôtre et celle de votre enfant. Parfois, un câlin peut être la méthode la plus efficace pour arrêter une mauvaise conduite. Essayez-le la prochaine fois que vous vous sentez épuisé ou que votre enfant se plaint et voyez par vous-même. Faites des câlins le matin, juste après le travail, plusieurs le soir, un plus long juste avant le coucher. Vous vous sentirez tous les deux très spéciaux.

2.) Organisez des réunions de famille hebdomadaires

20 à 30 minutes par semaine est un petit investissement de temps avec d’énormes bénéfices. Les enfants se sentent exceptionnels lorsqu’ils sont écoutés, pris au sérieux et que leurs pensées et leurs idées sont validées. C’est le résultat immédiat.

L’avantage est que vous pouvez résoudre de nombreux tracas quotidiens lors d’une réunion de famille. Vos enfants peuvent vous aider à créer des routines du matin et du coucher, et à trouver des moyens créatifs de gérer les tâches ménagères. Il est étonnant de voir à quel point les enfants sont plus disposés à suivre les règles et les plans qu’ils ont contribué à créer. Le bénéfice à long terme reste que les enfants acquièrent d’importantes compétences de vie telles que des compétences en communication et en résolution de problèmes. Avez-vous imaginé les avantages pour leurs futurs emplois et relations?

Il faut beaucoup moins de temps pour tenir des réunions de famille hebdomadaires où les enfants apprennent à coopérer et à résoudre des problèmes que le temps qu’il faut pour harceler, faire des conférences et gronder. Pendant les périodes de grande affluence, les parents trouvent souvent un soulagement ou se détournent d’un problème en invitant simplement l’enfant à mettre le problème à l’ordre du jour de la réunion de famille. Chacun apprend à croire qu’une solution respectueuse sera bientôt trouvée.

3.) Demandez de l’aide à votre enfant

Les enfants ont besoin de se sentir utiles. C’est très différent lorsque vous  demandez de l’aide d’une manière invitante plutôt que de gronder chaque fois.

« J’apprécierai tout ce que vous pouvez faire pour arranger le salon avant le dîner », invite généralement beaucoup plus de coopération que « Combien de fois vous ai-je dit de ne pas laisser toutes vos affaires au salon » ! Les enfants se sentent exceptionnels lorsqu’ils aident tandis qu’ils le sentent moins lorsqu’ils sont grondés et rabaissés.

Une mère et sa fille tirent la langue
Photo by Sai De Silva on Unsplash

4.) Passez du temps spécial, régulièrement programmé

Cela ne prend pas beaucoup de temps et peut être plus facile pour les parents et les enfants lorsque cela fait partie du programme.

Les très jeunes enfants ont besoin de temps spécial tous les jours pendant dix à quinze minutes. Cela ne veut pas dire que vous ne passez jamais plus de temps que cela. Cela signifie que vous avez prévu un moment exceptionnel sur lequel vous et votre enfant pouvez compter et attendre avec impatience.

Une mère avait prévu du temps avec sa fille pour lire des livres ou jouer à des jeux de 17 h 30 à 17 h 45. Sa fille adorait l’aider à commencer le dîner tout en attendant avec impatience leur moment spécial. Si le téléphone sonnait pendant le moment spécial, maman disait: « Je suis désolée de ne pas pouvoir parler en ce moment. C’est le moment spécial de Tara. »

Après l’âge de six ans, 30 à 60 minutes par semaine fonctionnent bien.

Pour les adolescents, une fois par mois, vous pouvez peut-être inviter votre enfant à organiser une soirée de rendez-vous pour vous deux seulement. La durée n’est pas aussi importante que l’attitude créée par le temps «spécial» prévu. Les enfants se sentent particuliers lorsqu’ils savent que passer du temps avec eux est aussi important pour vous que tous vos autres rendez-vous et tâches. À d’autres moments, lorsque vous êtes trop occupé ou trop fatigué, les enfants ne se sentiront pas écartés (et vous ne vous sentirez pas coupable) lorsque vous leur direz: « Je suis trop occupé ou trop fatigué maintenant, mais j’ai hâte d’être à notre temps à deux. »

5.) Partagez des moments tristes et heureux dans votre routine du coucher

Lorsque vous mettez votre enfant au lit la nuit, prenez quelques minutes pour qu’il vous fasse part de la chose la plus triste qui lui soit arrivée ce jour-là. Écoutez simplement et respectueusement sans essayer de résoudre le problème. Puis partagez votre moment le plus triste de la journée. Poursuivez en partageant à tour de rôle votre événement le plus heureux de la journée. Lorsque vos enfants ont quelques minutes de toute votre attention pour évaluer leur journée et entendre parler de la vôtre, vous serez surpris des choses que vous pourriez entendre.

 

6.) Prenez quelques secondes pour écrire une note pour le sac à lunch, l’oreiller ou le miroir de votre enfant

« Une maman très occupée a décidé de mettre un mot dans le sac à lunch de sa fille tous les jours pendant un an. Elle a pris du temps dans les avions ou en attendant un rendez-vous pour écrire plusieurs notes ou rimes idiotes à l’avance, comme « les roses sont rouges, les violettes sont bleues, tous les jours, je pense à toi.” Un bon lot de notes à ranger dans le sac à lunch pour chaque jour de son absence. Les amis de sa fille se sont rassemblés autour d’elle au déjeuner avec impatience d’entendre la note du jour. Sa fille se sentait très spéciale. »

 

7.) Lorsque vous faites une petite course dans la voiture, demandez à l’un de vos enfants de vous accompagner

 Passez autant de temps que possible ensemble. Pendant ces sorties, ne posez pas de questions. Vous pourriez être surpris de voir à quel point vos enfants peuvent s’ouvrir et commencer à parler lorsqu’il n’y a pas d’interrogatoire. Faites-leur simplement savoir à quel point vous êtes heureux d’avoir quelques minutes pour être avec eux et partagez des moments privilégiés de votre vie ou de votre journée. Les enfants se sentent spéciaux lorsque vous vous ouvrez à eux.

 

Aider votre enfant à se sentir spécial est une question de planification et d’habitude, pas un manque de temps. L’avantage marginal de prendre l’habitude d’aider votre enfant à se sentir spécial est que vous vous sentirez comme une maman ou un papa spécial. Vive la parentalité positive, pour une famille épanouie.

J’ai hâte de vous retrouver pour de prochains articles, des mises en situation et des conseils pratiques. N’hésitez surtout pas à mettre en commentaire ce que vous pensez de cette approche positive. Je serai très heureuse de vous lire.

Par Yasmine – La bidem’mama

À lire aussi : Comment être proche de ses enfants malgré une vie professionnelle remplie ?

 

Yasmine Touré

Yasmine Touré pour l'article Bidembaya

Épouse et mère de deux magnifiques filles, je suis créatrice de contenus sur des sujets qui me passionnent tels que la famille, le couple et la maternité.

J’ai ainsi fondé Bidembaya– qui signifie La Famille d’aujourd’hui en langue Malinké . Une plateforme digitale d’informations sur la parentalité positive et qui a pour but d’aider et d’orienter les parents ayant le désir d’éduquer des enfants épanouis et de construire des relations harmonieuses au sein de leurs familles.

Je suis également promotrice d’un concept de parc de jeux mobiles. Je propose des services de conception et de planification d’anniversaires et d’évènements originaux. En outre, j’anime une plateforme digitale dénommée Allaiter Simplement dont l’objectif est de sensibiliser et de vulgariser l’allaitement dans notre société.

En parallèle, je suis active dans la vie professionnelle et je travaille dans une banque d’affaires de la place. Retrouvez moi sur Facebook et Instagram.


x

A lire aussi

Scheena Donia sort sa BD "C'est maman qui commande"
Scheena Donia fait partie de la famille AYANA. Nous avons travaillé à de nombreuses reprises avec la coach en communication et image sur divers p...
Nos enfants et les écrans : comment trouver l'équilibre ?
Par Yasmine - La bidem’mamaComment réagiriez-vous si on vous mettait au défi d’abandonner tous vos appareils électroniques et connectés penda...