[Sexo] Comment prendre le dessus sans verser son visage par terre ?

Chez nous, on dit « monter »…

Les femmes qui sont capables (ou pas) de le faire ne cessent de s’en vanter. On verra souvent sur certains forums des phrases du genre : « si tu ne montes pas, tu ne vas pas arriver à le conquérir », « monter c’est le pied »…

Bref, tout est réuni pour donner l’impression à celles qui ne savent pas le faire, qu’elles sont à la ramasse et surtout, que si elles ne maîtrisent pas vite, elles risquent de perdre leur partenaire au détriment de « tchizas ».

L’andromaque, pas si simple que cela !

Sur les visuels et démos, la pratique semble simple et l’on se dit : pourquoi pas ? C’est au niveau de la pratique que les choses se compliquent.

Entre les genoux qui lâchent, les cuisses qui deviennent douloureuses, le sexe du partenaire qui peut prendre un coup, cette position n’est pas aisée du tout et pour finir, on se sent conne à vouloir persévérer sur cette voie « pour ne pas qu’il regarde ailleurs ».

Si on n’y prend pas du plaisir, autant stopper net !

Ici, il faut se dire une chose. Si vous devez le faire, il faut le faire pour vous et pas pour lui. Si vous souhaitez vous lancer dans cette position, c’est dans le but de stimuler votre point G et prendre du plaisir. Pour cette raison, cela vaut la peine de continuer cet article, mais si c’est dans le cas de lutter contre une « tchiza » ou lui faire plaisir à lui uniquement, autant s’arrêter là.

Alors, on se lance ?

Voici un point qu’on néglige souvent le matelas. S’il est trop mou et que la combinaison de votre poids et de celui de votre partenaire est trop élevée, vous allez peiner en vous lançant sur cette pratique. Dans ce cas, le plus avantageux est de le faire au sol si vous avez un tapis confortable et le tour est joué. Pour un début ce serait l’idéal jusqu’à ce que vous ayez la main.

Quand ce détail est réglé, on peut passer à la pratique. La position consiste à s’asseoir face au partenaire, les genoux au sol, les mains posées sur la poitrine. On parle de faire ensuite un mouvement de balance d’avant en arrière.

Avec cette position, il est évident que pour un début le genou va vite sentir la pression. Il faut donc au lieu de se pencher en avant, se pencher en arrière et à un moment demander au partenaire de soutenir en réduisant la pression avec la main sous les fesses. Comme toute position sexuelle, c’est un tandem. C’est à deux que cela se passe.

PS Il faut éviter de tomber brusquement et privilégier la descente en douceur. Un lubrifiant pourrait aider à faciliter la pénétration. Quand les genoux seront plus solides, poser les pieds à plat sur le sol ou le lit pourrait être une bonne variante.

 

A lire aussi: [Sexo] Les zones érogènes: où toucher pour procurer du plaisir à son partenaire?


x

A lire aussi

[Sexo] Et si le sexto ravivait la flamme pendant ces moments de confinement?
Avez-vous déjà entendu parlé du sexting ? Sinon tonton Google le définit comme l’acte d’envoyer électroniquement des textes ou des photographies ...
[Sexo] Ce que les femmes aiment qu'on leur fasse au lit
Jeux de rôle, bondage… sont bien des choses que les femmes aiment qu’on leur fasse pendant l’acte sexuel mais elles préfèrent ne pas en parler po...