Vitale se livre sur sa carrière, son rôle de maman et sa place dans le coupé-décalé

Vitale souriante dans une robe rouge sur AYANA

Ça y est : AYANA est désormais disponible en version papier. Après 10 ans à accompagner les femmes africaines, nous sortons du digital pour nous rapprocher de ces femmes. Le Mag est à vos côtés dans les plus grands moments de votre vie, en partageant conseils, astuces et parcours de Superwoman pour votre épanouissement personnel et professionnel. Alors qu’on célèbre la nouvelle année, AYANA sort le magazine 00. En couverture, la patrona du coupé-décalé Vitale et son fils.

La diva derrière les paillettes du coupé-décalé

Derrière cette apparence sulfureuse, les buzz et autres scandales se cache une Ayana dans toute sa splendeur. Vitale est provocante et l’assume. Elle est africaine et fière. C’est une artiste appréciée, en témoigne ses nombreux prix et ses dix-neuf millions de vues cumulées sur YouTube. Celle qui se fait appeler la ‘‘ Beyoncé d’Afrique ’’ est ambitieuse et rêve de performer dans les plus grands stades du monde. Mais en attendant, elle donne le meilleur d’elle-même à chacun de ses spectacles et s’occupe de sa petite famille.

Après plus de 10 ans de carrière, Vitale s’affirme comme une femme tenace et résiliente dans un environnement où les carrières sont très courtes. Et pour cause, elle a appris des meilleurs : Aïcha Koné et Meiway et elle aime le coupé-décalé. “ Il n’y a rien à changer dans le coupé-décalé. Il est comme il est. Dans le nom, il y a “décalé”, c’est normal qu’il soit décalé. Tout y est bon ” nous dit-elle.

 

Vitale souriant à son fils Freddy FR2D sur AYANA
© Akobs / AYANA / Bijoux : AMARYS

Mais le rôle que Vitale préfère est celui de maman. “ Être artiste et être maman, ça fait deux personnes différentes. Quand je suis artiste, je mets ma robe d’artiste. Quand je suis maman, je mets ma robe de maman. Mon fils est très intelligent. Il comprend et il sait faire la part des choses. ” Son fils Freddy évolue également dans la musique en tant que rappeur. À à peine 12 ans et sous le pseudonyme de FR2D, il suit les traces de sa mère. Mais cette dernière reste attentive afin qu’il vive pleinement sa vie de jeune garçon et pour elle, rien n’est plus important que l’éducation.

Découvrez le portrait de cette Superwoman dans le magazine papier AYANA 00. Commandez le vôtre ici 


x

A lire aussi

La formation et l’insertion professionnelle des femmes au cœur des actions entrepreneuriales
Plus les femmes sont autonomes, plus la croissance économique est inclusive. C'est fort de cette vision que la Fondation de la Société Générale C...
Le Mövenpick Hotel Abidjan ouvre ses portes
Alerte ! Un nouvel endroit où vivre sa best life ouvre bientôt à Abidjan. Dès le 28 décembre 2020, les Ayanas pourront poser leurs valises dans u...
Recevez Ayana Chez-Vous