Marie Kassé Papale, créatrice de Weltaaré, les Ateliers Feel Good : “on ne peut pas être 100 % parfaite”

portrait de Marie Kassé Papale, fondatrice des ateliers Feel Good Weltaaré

Mamans, épouses, filles, soeurs, employées, employeurs, amies…les Ayanas doivent jongler continuellement entre plusieurs casquettes. La femme africaine d’aujourd’hui est une femme active, entreprenante et qui tente au mieux de s’organiser pour coordonner toutes ses activités. Mais à force de “mener toutes ces vies de front”, elle oublie très souvent de respirer et de prendre du temps pour elle. Notre Ayana du jour souhaite que les femmes restent ambitieuses mais qu’elle fasse de leur bien-être une priorité. Portrait de Marie Kassé Papale, créatrice des ateliers feel good Weltaaré. 

Weltaaré signifie joie, gaieté, plaisir en langue Peulh. Les ateliers Weltaaré sont donc un moment de détente, de joie et de partage. Lors d’une matinée ou un après-midi, sont organisées plusieurs activités « feel good » pour se détendre, se rebooster, faire le plein d’énergie positive, apprendre à se délester des poids qu’on porte, rencontrer, échanger. 

Marie Kassé a eu l’idée de ces ateliers lorsqu’il y a quelques années, elle se sentait submergée par son quotidien.

J’étais submergée par toutes les tâches que je devais accomplir surtout dans mon travail dans la publicité, qui est passionnant mais qui nécessite de passer sans cesse d’une problématique à l’autre et d’être constamment aux aguets. Je pense, avec le recul, que je n’avais pas une organisation adaptée et surtout, j’avais envie de tout contrôler. Je ne prenais plus plaisir à faire quoi que ce soit. J’ai pris des vacances seule et ai commencé à m’intéresser à la méditation puis à lire sur ce sujet. À partir du moment où j’ai compris qu’il fallait lâcher prise, déléguer, accepter que les choses ne soient pas parfaites, je me suis sentie mieux dans ma peau et dans ma vie en général. Weltaaré, les Ateliers Feel Good, c’est l’aboutissement de ce cheminement, de lectures et d’apprentissages de techniques de relaxation et lâcher prise pour un quotidien plus équilibré.

Dès le moment où Marie a pris la décision de se prioriser et de prendre soin d’elle, elle est devenue plus calme, plus patiente et ça a eu une influence directe sur la qualité de ses relations. Passionnée de bien-être et du mieux vivre, sa routine pour démarrer la journée du bon pied, c’est de se consacrer 30 à 45 minutes avant d’être prise dans le tourbillon de la journée, avec : sa prière, quelques minutes de méditation, noter ce pour quoi elle éprouve de la gratitude, prendre un café dans le calme, mettre ses écouteurs avec de la musique qui la booste et surtout éviter le téléphone pendant ce court instant. 

À lire aussi : 5 principes simples à adopter pour être plus heureuse

Pour cette Ayana qui est née et a grandi à Dakar avant de s’installer à Abidjan, c’était important de créer un espace pour toutes ces jeunes femmes actives, qui doivent jongler entre plusieurs occupations et la charge mentale. 

” Chaque fois que je discute avec mes amies, les mêmes sujets reviennent sur la fatigue psychologique et physique de mener plusieurs vies de front et devoir tout bien assumer, en gros, la « charge mentale ». J’avais envie de créer un cadre d’échanges et de partage plus large, rencontrer des jeunes femmes qui partagent les mêmes réflexions et surtout profiter d’un moment pour se faire du bien. “

La première édition des Ateliers Feel Good Weltaaré se tiendra le 17 Octobre 2020. On peut s’attendre à un shot de bonne énergie. Une belle expérience de détente, de relaxation et de partage ! Il y aura 4 ateliers animés par des experts et coachs passionnés : 

  • Gestion du stress par le yoga, théorie et pratique ;
  • Spectacle avec un conteur professionnel et ses musiciens ;
  • Séance de djamboola avec un coach certifié ; 
  • Diagnostic beauté et conseils personnalisés avec la Marque Sub Saharian Bio.

Si un atelier crée un déclic en vous, vous pourrez échanger et aller plus loin avec les coachs, au delà de cet évènement. 

” Je voudrais qu’on arrête de se culpabiliser parce qu’à la fin de la journée, on ne peut pas être 100 % dans la gestion de son foyer, 100 % au travail, 100 % dans l’éducation des enfants, 100 % dans la poursuite de ses rêves et 100 % parfaite. Il y a des jours où la balance penche plus d’un côté et c’est OK. Surtout qu’on s’accorde le temps de faire des choses par plaisir pour contrebalancer toutes les contraintes du quotidien, qu’on (ré)apprenne à prendre soin de son corps et de son âme (je ne parle pas de manucure ou se faire un brushing). Je pense que les participantes repartiront des Ateliers Weltaaré reboostées et prêtes à ré-affronter leur quotidien de superwomen avec une énergie positive ! “

Inscrivez-vous maintenant aux Ateliers Weltaaré!


x

A lire aussi

Awa Traoré Sinanta, de survivante du cancer du sein à activiste
*Initialement publié le 22/10/2019 Il y a de ces femmes qui savent transformer les citrons de la vie en de fraîches limonades. Awa Traoré Sina...
Ayana, la force d’une communauté…
Qu’est-ce qui a permis à un media comme le nôtre d’exister depuis bientôt 10 ans ? C’est toi. C’est la communauté Ayana. Si tu as ce magazine ent...