Josey et Dié : Ainsi soient-ils !

Josey Serey Die Ayana

Depuis 2017, elle fait face à un cyberharcèlement en raison de sa vie privée. Menaces, moqueries, injures, commentaires déplacés, Josey les essuie quasi quotidiennement, mais ne flanche pas. La jeune et talentueuse maman se tient forte face à ses détracteurs. Chronique d’un combat pour la dignité.

 

« Briseuse de ménage », « TCHIZA pro max de la gloire », « voleuse de mari », « On ne construit pas son bonheur sur les larmes de l’autre », « Le Dieu d’Aline (ex-épouse de Geoffroy Serey Dié, ndlr) te regarde »… Cinq (5) années que l’artiste chanteuse Josey fait l’objet de commentaires et propos désobligeants sur les réseaux sociaux. Aucune de ses publications n’y échappe. Un cyberharcèlement qui s’est intensifié depuis l’officialisation en juin dernier de son histoire d’amour avec l’attaquant ivoirien Geoffroy Serey Dié et l’annonce de la naissance de leur 2e fils.

D’ordinaire silencieuse sur le sujet, Josey a d’abord tenté, en juin, des excuses publiques qui n’ont pas produit l’effet escompté. Au contraire, les critiques sont devenues plus nombreuses. Conséquence : le mea culpa a été supprimé quelques heures après sa publication. L’artiste s’est à nouveau muée dans un silence, pendant que les rumeurs, critiques et invectives continuaient leur train-train.

Vous aimerez lire aussi : [Interview ] Josey : “Être maman, me motive à me battre pour devenir meilleure”

A la surprise générale, ce mois de septembre, elle a changé de stratégie : Josey est passée à l’offensive. Réponses cash, parfois même trash à des remarques et commentaires du même acabit. La diva comme l’appellent ses fans ne compte plus garder sa langue dans sa poche. Elle l’a annoncé sur sa page officielle :

« Vous n’êtes personne pour me dicter mes choix et ma vie (…) Vous n’êtes ni maîtres de ma vie, ni décideurs quelconques de ma destinée (…) Désormais ce sera ma nouvelle version, vous pouvez ne pas m’aimer mais pour le peu de personnes sur qui je vais tomber, je vais leur imposer de me RESPECTER !!! ».

La guerre est déclarée ? Tout porte à le croire.

Josey sait tout de même que dans cette arène elle peut compter sur des proches, des fans, des inconditionnels qui ne la jugent pas, ne la lapident pas. Qui sont-ils pour le faire ? Qui sommes-nous pour nous en prendre à elle ?
Des erreurs, l’auteur de « Diplôme » en a certainement faites dans sa carrière. Elle est fragile, imparfaite, naïve même parfois. Certainement. Mais au-delà de tout, elle révèle l’image d’une femme qui assume et s’assume. Une diva qui veut aller de l’avant. Mais surtout, qui veut continuer à chanter, à danser, à faire frémir les mélomanes de sa voix splendide qui transcende les frontières, transperce les cœurs et pénètre les âmes. Josey est et restera une voix qui compte dans la musique ivoirienne, une icône de la culture de ce pays. Et comme toutes les grandes stars de ce monde, elle a ses endroits et ses envers. Le propre de l’Humain.


x

A lire aussi

[Couple] Ce que les hommes aiment et détestent chez les femmes
Novembre, mois des hommes sur Ayana. Et comme ils ont la parole, ils nous disent beaucoup de choses ces chers messieurs. Pour aujourd’hui, ils pa...
[Couple] « Voici comment un homme doit être traité »
Ce mois de novembre, les hommes ont la parole sur Ayana. Et aujourd’hui, ils ont bien voulu nous dire comment faire leur bonheur en couple. Prête...