Construire l’Afrique de demain

Résilience : nom féminin, capacité à surmonter des épreuves ou des chocs traumatiques, à en prendre acte puis à se transformer pour prendre un nouveau départ

Antonya David-Prince, Directrice de la stratégie à Ayana & Compagnie

Lorsque j’ai accepté, il y a quelques mois, d’accompagner la stratégie et le développement d’Ayana, je n’aurais jamais imaginé à quel point cette mission serait marquée par le sceau de ce mot qui est l’un de mes préférés.

Le 31 décembre 2019, Blue Dot, une start-up canadienne, grâce à son algorithme basé sur l’intelligence artificielle, envoyait un message à ses clients pour les prévenir d’un risque de propagation du virus et les inviter à éviter les zones aux alentours de Wuhan. Neuf jours plus tard survenait le premier décès d’un malade de la Covid-19 et l’annonce officielle par l’OMS, d’un début d’épidémie d’un virus alors perçu comme proche de celui de la grippe.

Depuis plus d’un an, l’humanité tout entière subit les contraintes et les conséquences d’une crise sanitaire sans précédent. Les pertes en vie humaine sont lourdes, l’impact sur l’économie mondiale et les modes de vie non questionnables.

Néanmoins, comme toujours, les êtres humains se caractérisent par leur capacité d’adaptation. Après la sidération, en douze mois, autant de progrès ont été faits (notamment en termes de transformation digitale) qu’il y en aurait eu en 10 ans ; tous les experts en économie et en analyses prédictives s’accordent à le dire.

Découvrez Charlette N’Guessan dans le Mini Mag #5

L’innovation s’est révélée être un véritable levier de résilience en temps de pandémie et ce n’est pas notre cover-woman Charlette N’Guessan, cette jeune ivoirienne de 27 ans, première femme à recevoir le Prix Africain de l’innovation en ingénierie de la Royal Academy of Engineering qui me contredira. Pour cette pionnière qui travaille sur des solutions de reconnaissance faciale adaptée aux peaux noires pour améliorer la cybersécurité et l’inclusion financière, ” les défis de la Covid19 sont une bonne chose, qui pousse le continent à créer et à innover

Ce mois de Février, le média de l’Africaine dans l’air du temps fête ses 10 ans. Des débuts du webzine aux différentes plateformes du média offline et online que vous connaissez, Ayana s’est imposé comme un acteur du monde digital. Notre ancrage dans le tissu socio-économique, notre ambition d’informer et d’accompagner les femmes et les jeunes entrepreneur.e.s en Côte d’Ivoire, en Afrique francophone et au sein de la diaspora, nous permet de confirmer une accélération des tendances que nous observions déjà. L’utilité des solutions tech et digitales dans nos pays n’est plus à prouver.

 

Lorsque Amie Kouamé, la fondatrice et directrice générale, de l’agence Ayana et Compagnie, qui édite le mini mag digital, le magazine papier et le webzine, m’a demandé de penser l’édition 2021 de son événement phare Superwoman, il m’a paru évident de l’ancrer plus fermement à l’image d’Ayana et de sa communauté. Un écosystème hybride entre le digital, le leadership féminin, l’innovation et la solidarité. Cette année, cette journée destinée à l’empowerement féminin sera résolument tournée vers le futur !

Le 19 mars prochain, autour d’activités physiques respectant les mesures de prévention et d’ateliers virtuels, nous valoriserons des initiatives féminines dans des secteurs où les solutions technologiques ont créé de la forte valeur ajoutée par temps de pandémie : l’économie solidaire, le digital, la santé, la culture et l’industrie du divertissement.

Avec l’arrivée des vaccins qui tarde et un virus qui continue de muter, nos économies majoritairement informelles seraient mises à mal par des solutions drastiques visant à maîtriser le taux de contamination : confinement, couvre-feu, fermeture des commerces, etc…

Il nous faut vivre, innover, nous adapter et créer de nouveaux paradigmes, une nouvelle normalité.

Il n’y aura pas de retour en arrière.

Et demain ? C’est la question qui vous vient à l’esprit et que nous avons aussi posée à Charlette N’Guessan. En attendant de vous laisser découvrir sa réponse dans les pages de notre Mini Mag sur WhatsApp, je tenais à partager cette dernière pensée avec vous :

Le génie, c’est cette créature fantastique dotée de pouvoirs surnaturels bien présente dans nos mythes et traditions. À nous d’en faire une réalité !

 

By Antonya David-Prince

Directrice de la Stratégie à Ayana

Rejoins la communauté et reçois sur WhatsApp le mini Mag 5


x

A lire aussi

Jessica Bamba, l'étoile montante de l'animation en Côte d'Ivoire
On la reconnaît à sa voix douce, mélodieuse et surtout au professionnalisme dont elle fait preuve. De C’midi où elle fait ses premiers pas à Zeu ...
Ce qu'il faut savoir sur le brunch du Mövenpick Hotel Abidjan
Besoin d'une escapade entre amis ou en famille ? Le Movenpick, hôtel de la marque internationale Movenpick Hotels and Resorts organise des brunch...