[Théâtre] Gaou’s Story: une comédie à voir absolument

Mercredi 14 mai. 19h30. Direction zone 4 Rue Paul Langevin à côté du Petit Bouddha. La destination: le Music’All, l’espace branché où se tient chaque soir depuis le 1er mai, des représentations de la nouvelle comédie Gaou’s Story. Après Garba’s story, Azen’d Production revient sur scène pour nous faire rire à gogo. C’est une pièce écrite avec brio par Abass Zein et qui s’inspire de la célèbre pièce “Le diner de cons” de Francis Veber.

A mon arrivée,  je retrouve des amis et connaissances: blogueurs, web-journalistes et rédacteurs, web-entrepreneurs, photographes, etc. En effet, c’est une soirée spéciale pour les créatifs du web. La salle se remplit. Il y a du beau monde. Nous nous installons à notre place réservée. La soirée est déjà très bien animée de ce côté de la salle où des rires et des exclamations fusent ça et là. Nous avons droit à une prestation musicale originale avec une chanteuse d’origine Gagou (un “G” en plus lol) qui nous fait balader dans son univers apaisant avec un instrument traditionnel.

Gaou's story

La salle est ravie. Ensuite, place à la pièce. Mention spéciale pour le décor joliment aménagé dans des palettes de rose. L’actrice Nathalie Coppeti est la première à l’investir avec déjà un monologue qui augure du rythme trépident dans lequel nous serons embarqués pendant les  1h45 de Spectacle.  Nous rions aux éclats à chaque seconde au fil des péripéties rocambolesques dans lesquels nous embarque Francky KITIRE (Beugré Djep) et Oualas “l’idiot de service”. Dans Gaou’s story, Abass ZEIN promène son regard sur notre morale et notre propension parfois à vouloir ridiculiser l’Autre ;  Un comportement souvent constaté chez certaines personnes qui auraient tendance à penser que la  puissance financière  leur donne tous les droits et notamment celui du mépris, de la méchanceté gratuite ou tout simplement de la moquerie outrancière !

Gaou's story

Une bande d’amis, nouveaux riches, se retrouvent pour des soirées particulières dans le seul but de se moquer de leurs invités qui doivent leurs places grâce à leurs passions mais surtout leur propension à ne parler que de cela ! Ce vendredi là,  Franky KITIRE (Initiateur de ces soirées immorales) fait une chute terrible qui l’immobilise l’empêchant ainsi de se rendre à son rdv ! Il recevra donc son convive chez lui afin de le tester :  Une mise en bouche croustillante au grand désarroi de son épouse qui lasse de supporter ce comportement malsain,  décide de le quitter.
« Tel est pris qui croyait prendre » serait la morale de cette nouvelle comédie de Abass Zein, qui a toujours réussi a nous éclairer ou nous faire réfléchir sur un fait sociétal au delà même de l’humour qui ne sert de contenant pour délivrer le message ou la morale !

Avec une nouvelle équipe et quelques visages connus, Abass ZEIN nous surprend encore dans la mise en scène, les rebondissements et les retournements de situation.

Au final, une magnifique soirée où nous avons baigné dans des sessions de fous rires, pris au jeu excellent des différents acteurs.

Après 3 semaines, il ne reste plus que cinq représentations: Mercredi 22, Jeudi 23 ,Samedi 24, Dimanche 25 et Mercredi 28 mai au Music’ll, Rue Paul Langevin – Zone 4 Abidjan. Les tickets sont à 15.000Fcfa et vous donne droit à un petit dîner et de la boisson.

 

Infoline: +225 47.93.87.33

Dans Gaou’story, Abass ZEIN promène son regard sur notre morale et notre propension parfois à vouloir ridiculiser l’Autre ;  Un comportement souvent constaté chez certaines personnes qui auraient tendance à penser que la  puissance financière  leur donne tous les droits et notamment celui du mépris, de la méchanceté gratuite ou tout simplement de la moquerie outrancière !

Une bande d’amis, nouveaux riches, se retrouvent pour des soirées particulières dans le seul but de se moquer de leurs invités qui doivent leurs places grâce à leurs passions mais surtout leur propension à ne parler que de cela !Ce vendredi là,  Franky KITIRE (Initiateur de ces soirées immorales) fait une chute terrible qui l’immobilise l’empêchant ainsi de se rendre à son rdv !Il recevra donc son convive chez lui afin de le tester :  Une mise en bouche croustillante au grand désarroi de son épouse qui lasse de supporter ce comportement malsain,  décide de le quitter.

« Tel est pris qui croyait prendre » serait la morale de ce nouvel opus de Abass Zein, qui a toujours réussi a nous éclairer ou nous faire réfléchir sur un fait sociétal au delà même de l’humour qui ne sert de contenant pour délivrer le message ou la morale !

Avec une nouvelle équipe et quelques visages connus, Abass ZEIN nous surprend encore dans la mise en scène, les rebondissements et les retournements de situation.

– See more at: http://azenprod.net/gaous-story-2/#sthash.Sj2r2PlZ.dpuf

Dans Gaou’story, Abass ZEIN promène son regard sur notre morale et notre propension parfois à vouloir ridiculiser l’Autre ;  Un comportement souvent constaté chez certaines personnes qui auraient tendance à penser que la  puissance financière  leur donne tous les droits et notamment celui du mépris, de la méchanceté gratuite ou tout simplement de la moquerie outrancière !

Une bande d’amis, nouveaux riches, se retrouvent pour des soirées particulières dans le seul but de se moquer de leurs invités qui doivent leurs places grâce à leurs passions mais surtout leur propension à ne parler que de cela !Ce vendredi là,  Franky KITIRE (Initiateur de ces soirées immorales) fait une chute terrible qui l’immobilise l’empêchant ainsi de se rendre à son rdv !Il recevra donc son convive chez lui afin de le tester :  Une mise en bouche croustillante au grand désarroi de son épouse qui lasse de supporter ce comportement malsain,  décide de le quitter.

« Tel est pris qui croyait prendre » serait la morale de ce nouvel opus de Abass Zein, qui a toujours réussi a nous éclairer ou nous faire réfléchir sur un fait sociétal au delà même de l’humour qui ne sert de contenant pour délivrer le message ou la morale !

Avec une nouvelle équipe et quelques visages connus, Abass ZEIN nous surprend encore dans la mise en scène, les rebondissements et les retournements de situation.

– See more at: http://azenprod.net/gaous-story-2/#sthash.Sj2r2PlZ.dpuf

Dans Gaou’story, Abass ZEIN promène son regard sur notre morale et notre propension parfois à vouloir ridiculiser l’Autre ;  Un comportement souvent constaté chez certaines personnes qui auraient tendance à penser que la  puissance financière  leur donne tous les droits et notamment celui du mépris, de la méchanceté gratuite ou tout simplement de la moquerie outrancière !

Une bande d’amis, nouveaux riches, se retrouvent pour des soirées particulières dans le seul but de se moquer de leurs invités qui doivent leurs places grâce à leurs passions mais surtout leur propension à ne parler que de cela !Ce vendredi là,  Franky KITIRE (Initiateur de ces soirées immorales) fait une chute terrible qui l’immobilise l’empêchant ainsi de se rendre à son rdv !Il recevra donc son convive chez lui afin de le tester :  Une mise en bouche croustillante au grand désarroi de son épouse qui lasse de supporter ce comportement malsain,  décide de le quitter.

« Tel est pris qui croyait prendre » serait la morale de ce nouvel opus de Abass Zein, qui a toujours réussi a nous éclairer ou nous faire réfléchir sur un fait sociétal au delà même de l’humour qui ne sert de contenant pour délivrer le message ou la morale !

Avec une nouvelle équipe et quelques visages connus, Abass ZEIN nous surprend encore dans la mise en scène, les rebondissements et les retournements de situation.

– See more at: http://azenprod.net/gaous-story-2/#sthash.Sj2r2PlZ.dpuf

Dans Gaou’story, Abass ZEIN promène son regard sur notre morale et notre propension parfois à vouloir ridiculiser l’Autre ;  Un comportement souvent constaté chez certaines personnes qui auraient tendance à penser que la  puissance financière  leur donne tous les droits et notamment celui du mépris, de la méchanceté gratuite ou tout simplement de la moquerie outrancière !

Une bande d’amis, nouveaux riches, se retrouvent pour des soirées particulières dans le seul but de se moquer de leurs invités qui doivent leurs places grâce à leurs passions mais surtout leur propension à ne parler que de cela !Ce vendredi là,  Franky KITIRE (Initiateur de ces soirées immorales) fait une chute terrible qui l’immobilise l’empêchant ainsi de se rendre à son rdv !Il recevra donc son convive chez lui afin de le tester :  Une mise en bouche croustillante au grand désarroi de son épouse qui lasse de supporter ce comportement malsain,  décide de le quitter.

« Tel est pris qui croyait prendre » serait la morale de ce nouvel opus de Abass Zein, qui a toujours réussi a nous éclairer ou nous faire réfléchir sur un fait sociétal au delà même de l’humour qui ne sert de contenant pour délivrer le message ou la morale !

Avec une nouvelle équipe et quelques visages connus, Abass ZEIN nous surprend encore dans la mise en scène, les rebondissements et les retournements de situation.

– See more at: http://azenprod.net/gaous-story-2/#sthash.Sj2r2PlZ.dpuf


x

A lire aussi

On a testé le nouveau menu du restaurant The RooPh
Ce n'est un secret pour personne ; la Team Ayana aime la bonne bouffe. Quand The RooPh, le rooftop au-dessus de nos bureaux a annoncé de nouveaux...
Où acheter des fleurs à Abidjan ?
Offertes lors d’un diner, ou d’un week-end ou même livrées dans les endroits les plus inattendus comme le lieu de travail, les fleurs sont une va...
Recevez Ayana Chez-Vous