Halte au cancer du col

La première lutte efficace contre les maladies, c’est l’information. Savoir nous met à l’abri de certains maux par la prévention éventuellement. Le cancer  de l’utérus résulte d’une IST causée par un virus appelé papillomavirus humain (HPV). Il faut savoir que près de 2/3 des femmes, qui ont une activité sexuelle, sont en contact  avec ce virus mais seulement 1 à 2%  des femmes contaminées feront un cancer de l’utérus. La contamination s’effectue donc par des rapports sexuels non protégés.Le cancer du col de l’utérus, après le cancer du sein, est le plus fréquent chez la femme. On compte tous les ans, 23 nouveaux cas pour 100 000 femmes.

 Les symptômes

La plupart des cancers du col de l’utérus ne présentent pas vraiment de symptômes, certains signes doivent vous mettre la puce à l’oreille.  Ce sont des saignements légers survenant entre les règles ou après la ménopause, ou de petites pertes rosées ou brunâtres… Face à ces symptômes, il convient de consulter votre médecin.

Mais, ces symptômes ne sont pas spécifiques seulement au cancer, d’où l’intérêt de consulter un gynécologue en cas de doute.Là, il fera un examen systématique du col. Cela se fait lors du bilan gynécologique annuel.

Une femme atteinte de cancer de l’utérus peut avoir des saignements, des douleurs pelviennes, des pertes, etc…

Bon à savoir 

Le cancer du col est possible pendant une grossesse. Quand le diagnostic est fait au tout début, la guérison est complète dans la presque totalité des cas.

Les facteurs risques:

Le fait d’avoir eu des grossesses multiples 

Le tabagisme pourrait être une cause.

Le fait de devenir active sexuellement à un jeune âge et d’avoir de nombreux partenaires sexuels

Les IST (d’où l’importance de suivre un traitement correct !! et de se protéger. On ne le dira jamais assez)

La contraception orale (les pilules)

L’utilisation de dispositifs intra utérins (le stérilet par exemple)

Moyens de prévention et traitements

Un régime riche en fruits et légumes diminuerait les risques.

Consulter régulièrement son gynécologue (n’hésitez surtout pas !!!)

Faire au moins un frottis pas an

Avoir une bonne hygiène intime

Avoir des rapports sexuels protégés et  responsables

Se faire vacciner dès l’âge de 14 ans qui n’ont pas encore eu de rapports sexuels (Demandez conseil à votre gynécologue). Le  vaccin  Cervarix® est disponible en pharmacie et le schéma de vaccination nécessite trois doses.Cependant, malgré le vaccin, le dépistage (frottis) reste indispensable.

La chirurgie, qui peut entraîner l’ablation partielle ou totale de l’utérus

La radiothérapie et la chimiothérapie

 

Ayana as-tu fais ton bilan? Il faut y penser, ta santé en dépend.

Vanessa Elodie Ablé/ Miss Lehi

Crédit photo: www.blackwomenshealth.com

 


x

A lire aussi

[Job] Elevator pitch ou convaincre en moins d'une minute
Si je vous demandais de me dire ce que vous faites dans la vie en 30 secondes, seriez-vous capable de me convaincre de vouloir en savoir plus ? ...
[Santé] Crise cardiaque, les symptômes un mois avant ...
La santé de notre cœur s’est considérablement détériorée à cause de notre mode de vie extrêmement stressant et de notre alimentation malsaine. D’...