Et si on parlait de pilosité ?

Plusieurs sujets ont levé le voile sur les différents aspects d’une relation. Un petit détail demeure inexploré : les poils ! Faisant allusion à la pilosité, nous pensons hygiène, commodité et préférences individuelles. Alors que certaines cultures encouragent les femmes à porter fièrement les marques de leur corps d’adulte, d’autres encouragent plutôt de se débarrasser de certains aspects gênants. Comment notre pilosité impacte notre sexualité ?

Nous savons tous que chez la jeune fille, les preuves physiques évidentes de son passage du stade d’enfant au stade d’adulte, en dehors des menstruations, sont le développement des seins et l’apparition de poils. Il en est de même pour les jeunes garçons qui portent fièrement leurs poils, par habitude ou par soucis de paraître viril. Or les poils, qui ont leur raison d’être sur le corps, peuvent constituer un obstacle au bon déroulement de certains jeux de séduction. Il faut donc en parler à deux !

Messieurs

Bien que vous trouviez vos poils sexy, assurez-vous d’avoir une petite conversation avec votre partenaire à ce sujet. Est-elle du même avis que vous ? Vos poils sur le torse sont-ils réellement indicateurs de virilité ? C’est discutable, car votre chère et tendre sait si vous êtes virile ou pas ! Vos poils ne lui prouvent rien !  Les poils ont tendance à retenir la saleté et les sécrétions naturelles du corps, et des odeurs, surtout si vous vivez dans une région chaude et humide du monde. Alors, si vous ne souhaitez pas vous en débarrasser complètement, trouvez un compromis : coupez-les courts  et assurez-vous de les entretenir !

Mesdames

Comme nous l’avons dit, les poils retiennent la transpiration et les mauvaises odeurs… Cependant, les poils sur le pubis ne sont pas nécessairement problématiques tant qu’ils sont coupés courts. Par contre, si vous voulez que monsieur aille régulièrement à la cave (cunnilingus), assurez-vous d’avoir les lèvres vulvaires découvertes. Vous vous en doutez bien : il est désagréable d’avoir un poil dans la bouche ! Trop de poils ou des poils trop longs sur la vulve retiennent également les secrétions vaginales et l’urine, causant des odeurs désagréables… Quoi qu’il en soit, demandez à votre homme quelles sont ses préférences…

Soyez francs

Avoir une sexualité épanouie tient compte de cet aspect. Dans ce cas, il faut prendre les mesures nécessaires pour  garantir à notre partenaire qu’il (elle) est le (la) bienvenu(e) dans notre intimité. Au lieu de se conformer aux vieilles traditions, parlez entre conjoints de votre pilosité à chacun et de sa place dans votre intimité. Soyez ouvert et franc l’un envers l’autre sur la question et que vos rapports amoureux et vos jeux de séduction en soient pleinement enrichis.

Source: jasonbeaute.blogspot.com

Lou


x

A lire aussi

[Sexo] Les pratiques sexuelles les plus insolites
La sexualité, aujourd'hui, tend de plus en plus à être libérée et à être de moins en moins un tabou. Le plaisir entre partenaires ne cesse de se ...
[Éducation] À quel âge doit-on parler de sexualité à ses enfants?
Parler de sexe entre personnes matures, personnes adultes est moins gênant que de parler de sexe à son enfant. En tant que parent, on se demande ...