Ces hommes qui font bouger l’Afrique (1/2)

Dix (10) hommes qui font bouger l’Afrique. A l’occasion de notre mois dédié aux hommes, nous mettons en lumière des  parcours qui forcent le respect. Pour cette première partie, nous vous invitons à les découvrir. Ils exercent dans des secteurs d’activité différents, mais ils font la fierté du continent. Bonne lecture !

 

1.Gervais Koffi Djondo : le pionnier

Gervais Koffi Djondo sur Ayana

En activité depuis les années 1950, l’homme d’affaires togolais Gervais Koffi Djondo (88 ans) est un modèle de détermination et d’abnégation. Fondateur de la banque panafricaine Ecobank, on lui doit aussi la compagnie aérienne Asky. Plusieurs fois primé sur et en dehors du continent, Gervais Koffi Djondo est aussi auteur. Il a consigné les belles lignes de son parcours inspirant dans « L’Afrique d’abord », ses mémoires parus en 2019.

 

2.Ange Kacou Diagou : la révolution digitale

 

Ange-kacou-Diagou sur Ayana

A 43 ans, Ange Kacou Diagou tient depuis sept (7) ans les rênes du groupe New Digital Africa (NDA), spécialisé dans les secteurs des telecoms, datacenters, solutions cloud, business solutions et fintech. Anciennement NSIA Technologies, NDA intervient dans toute la région ouest africaine et centrale. Avec un portefeuille clients provenant de tous les secteurs d’activités et une croissance en hausse de 30%, le groupe (à travers 3 filiales) est depuis octobre 2022 le premier à obtenir une certification ISO 27001 en Afrique de l’Ouest.

 

3.Mossadeck Bally : réinventer l’hôtellerie

Mossadeck Bally - Azalaï

L’homme d’affaires malien est le fondateur et PDG du groupe hôtelier Azalaï, 100% africain. Aujourd’hui présents au Bénin, au Burkina Faso, en Côte d’Ivoire, en Guinée, au Mali, au Sénégal, les hôtels 4 et 5 étoiles continuent de sortir de terre un peu partout en Afrique de l’Ouest. Porté à la tête du Conseil national du Patronat malien en octobre 2022, Mossadeck Bally, 61 ans, préside désormais aux destinées de la principale organisation d’entreprises du Mali.

 

A lire aussi : Jean-Patrick Ehouman, TIC for She

 

4.Amadou Moustapha Diop et Daouda Fall : leaders de la communication

Amadou Diop - DFA Communication - Ayana

Ils fondent en 1997 DFA Communication, une agence de communication globale (conseil, publicité, production audiovisuelle, événementiel et digital). Avec des clients parmi les plus grandes entreprises nationales et multinationales installées au Mali, DFA Communication se positionne comme l’entreprise leader nationale en communication.

 

5.Idrissa Nassa : champion de la finance

Idrissa Nassa sur Ayana

Vice-président du Conseil du patronat burkinabé, Chevalier de l’Ordre du Mérite, Commandeur de l’Ordre National, cet entrepreneur de talent est une fierté.

En 1990, on le compte déjà parmi les plus gros négociants de produits de grande consommation en Afrique de l’Ouest. Cinq années plus tard, il s’investit dans l’imprimerie, l’immobilier, le transport et l’hôtellerie. En 2001, Idrissa Nassa rachète la Financière du Burkina (FIB) en grande difficulté. Et, au bout de sept ans, avec ses collaborateurs, il en fait la meilleure banque du Burkina Faso : Coris Bank International. Aujourd’hui, le groupe a des filiales au Bénin, en Côte d’Ivoire, en Guinée, au Mali, au Niger, au Sénégal et au Togo.

 

6.Adama Sidibé : self-made man

Adama Sidibé Etasi sur Ayana

Véritable success story nationale, Adama Sidibé est à la tête du groupe malien éponyme. Convaincu que sa place est dans le monde des affaires, il abandonne tôt les bancs de l’école pour suivre “son appel”, contre l’avis de ses parents qui lui prédisait de longues études comme ses frères. Entrepreneur au flair certain, ses différentes filiales offrent des services dans des secteurs variés mais porteurs : la vente de pièces détachées pour voiture et engins de travaux publics, l’acquisition et la location de matériel lourd du génie civil, l’agriculture moderne (incluant l’arrosage goutte- à-goutte et le solaire) et l’exploitation minière.

 

Vous aimerez aussi : Mamby Diomandé, Mister Culture !

 

7.Thione Niang : le rêve américain

 

Thione Niang sur Ayana

A 44 ans, Thione Niang est un entrepreneur social, conférencier, agriculteur fermier et auteur sénégalais. Pour plusieurs, il est l’incarnation du rêve américain. Fils d’une famille modeste immigrée aux États-Unis, il devient le coprésident pour les moins de 40 ans de la campagne de Barack Obama, en 2012. Aujourd’hui, il s’attèle à incarner un modèle d’entrepreneur qui met l’expertise acquise à l’étranger au service du continent.

 

8.Mahamadou Bonkoungou : le magnat

Bonkoungou-Mahamadou sur Ayana

Aussi discret que puissant, Mahamadou Bonkoungou est le PDG d’Ebomaf, l’une des plus grandes entreprises de BTP d’Afrique de l’Ouest. En 2020, Ebomaf a réalisé un chiffre d’affaires de plus de 1 milliard d’euros. À 56 ans, l’entrepreneur possède également une compagnie aérienne : Liza Transport International (LTI). Il est aussi le fondateur d’IB Holding, une holding financière qui a racheté en 2021 la Banque togolaise pour le commerce et l’industrie (BTCI).

 

9.Kader Kaneye : le prodige

KANEYE-Kader-sur Ayana

Nigérien d’origine, fruit de l’ETEC de Paris puis de la Harvard Kennedy School, Kader Kaneye est le fondateur de la première université d’excellence du Niger : African Development University (ADU). La mission de l’établissement qui se présente comme « l’Université Américaine du Sahel » est d’éduquer les jeunes les plus travailleurs qui se sont montrés déterminés à rester au Niger pour participer au développement de leur pays.

Devenu expert-comptable à 25 ans en 2010, Kader Kaneye continue d’impacter le monde des métiers du chiffre à travers le monde.

 

Vous aimerez également : Dr Magloire Amichia, le “Zinzin” au grand cœur

 

10.Mountaga Keita : la technologie pour le bien

Mountaga-Keita sur Ayana

À la tête de Tulip Industries qu’il lance en 2017, le chef d’entreprise est aussi et surtout un rêveur profondément amoureux de l’Afrique. Rentré en Guinée après 23 ans à l’étranger (en France, puis aux États-Unis), Mountaga Kéita s’attèle à mettre la technologie au service de la santé des Guinéens. On lui doit la mise en place d’un système automatisé de transmission des données médicales entre hôpitaux et ministère de la Santé, via des bornes multi-services connectées à des bracelets dotés de puces électroniques.

Il a également conçu des tablettes Health Scan équipées de caméras thermiques et de capteurs afin de détecter les symptômes du Covid-19 et déterminer l’état d’un patient.

Ce génie guinéen est aussi l’inventeur du premier ordinateur debout, sous forme de kiosque, de l’Afrique subsaharienne.

 

Pascale Andrée


x

A lire aussi

Commentaires, likes, partages : Adicomdays 2022, l’école de l’engagement
Le 12 novembre, l’Afrique créative digitale s’est réunie à Abidjan à l’occasion des 6e Adicomdays. Le thème pour cette année : "Commentaires, lik...
The Bachelor Afrique : Joël redéfinit "le jeu"
Depuis le 15 octobre, le Bachelor Afrique s’est résolument installé dans nos habitudes. Mieux, il les a redéfinies. Plus un samedi, sans Joël et ...