[Sur le web] Sophia, le premier robot humanoïde… qui a plus de droit que les saoudiennes

Pour la première fois au monde, un robot se voit attribuer la nationalité d’un pays. Le robot humanoïde appelé Sophia est maintenant citoyenne saoudienne. Ce qui crée la polémique ? Sophia, la “machine”  semble avoir plus de droits que les femmes de son pays : elle ne porte pas de voile et n’est pas sous la tutelle d’un homme.

A lire également : Au portugal, battre sa femme infidèle est excusable devant un tribunal…

“Je suis très honorée et fière de cette distinction unique (…) C’est historique d’être le premier robot au monde à être reconnue comme une citoyenne”. Voilà les mots qu’a donnés Sophia pour manifester sa joie- on remerciera ses programmeurs ! Ce robot humanoïde doté d’une intelligence artificielle, qui a reçu le 25 octobre, lors du forum économique Future Investment Initiative, la nationalité saoudienne.

Ce robot aux traits européanisés – inspirés de Audrey Hepburn, nous dit-on- a été créé par la firme Hanson Robotics basée à Hong Kong. Elle a prononcé un discours diffusé en direct sur la chaîne Arab News.

En délivrant la citoyenneté à un robot, l’Arabie Saoudite se , même si, pour beaucoup de commentateurs, cette annonce relève plus d’un coup de communication que d’un réel changement.

Car Sophia n’a pas de conscience et son discours, teinté d’ironie, a été écrit à l’avance. Ainsi lorsqu’un journaliste lui a demandé s’il ne fallait pas craindre les dérives de l’intelligence artificielle, elle lui a répondu “Vous lisez trop Elon Musk”, en référence aux propos du patron de Tesla qui alerte souvent sur les dangers des robots.

Les droits de Sophie

Mais c’est surtout du côté des droits des femmes que la polémique a été la plus forte. Car Sophia ne porte pas le voile intégral, pourtant obligatoire en Arabie Saoudite et ne semble pas être sous la tutelle d’un homme. De même, elle a obtenu facilement la citoyenneté alors que les enfants nés d’une Saoudienne mais d’un père étranger ne peuvent l’obtenir. “Je me demande si le robot Sophie peut quitter l’Arabie Saoudite sans le consentement de son gardien !” s’est exprimée  la féministe saoudienne Moudi Aljohani, qui a trouvé refuge aux États-Unis.

Découvrez Sophia, le premier robot a obtenir la nationalité d’un pays !

https://youtu.be/dMrX08PxUNY

 

 


x

A lire aussi

[Réseaux Sociaux] 20 comptes féministes à suivre sur Instagram
Que ce soit pour sensibiliser aux violences faites aux femmes, dénoncer le sexisme ordinaire ou libérer la parole des victimes, les féministes s'...
[Web] Avec le Gendre Idéal, Wil Aime signe son grand retour
Le génie des court-métrages est de retour. Après des mois d'attente, Wil Aime signe son grand retour avec une vidéo longue de 37 minutes, 37 seco...
Recevez Ayana Chez-Vous