[Societé] Que dit la loi ivoirienne sur l’avortement ?

Le verdict est tombé, vous êtes enceinte. Entre celles qui jubilent de plaisir à l’idée d’être maman, il y a celles qui ne s’en sentent prêtes et qui préfèrent interrompre la grossesse. Si dans certains pays, un droit à l’avortement est reconnu, dans d’autres pays comme le nôtre il est répressible. Que dit le droit ivoirien sur l’avortement ?

Qu’est ce que l’avortement?

L’article 425 du code pénal ivoirien dispose que : « Constitue l’avortement, l’emploi d’aliments, breuvages, médicaments, substances, manœuvres, violences ou de tout autre moyen en vue de provoquer l’expulsion prématurée de l’embryon ou du fœtus, quel que soit le moment de la grossesse où cette expulsion est pratiquée, que la femme y ait consenti ou non. »

En français plus simple, l’avortement est le fait d’interrompre une grossesse par n’importe quel moyen, même sans le consentement de la patiente. Comme nous vous le disions plus haut, l’avortement et la tentative d’avortement sont punissable par la loi ivoirienne selon le nouveau code pénal de 2019 en ses articles 425 et 426. Les peines peuvent aller de 6 mois à 20 ans d’emprisonnement et de 150 000 FCFA à 2 000 000 FCFA selon les cas et les circonstances aggravantes. Ainsi ,si vous vous retrouvez dans les différents cas susmentionnés, vous pouvez être poursuivie.

Cependant, l’avortement ne constitue par une infraction dans 2 cas : le viol et lorsque la grossesse constitue un danger pour la patiente (article 427).

L’avortement est-il suffisamment encadré?

L’encadrement juridique de l’avortement est-il suffisant ? L’avis et le sentiment des personnes qui ne veulent pas garder le bébé est-il pris en compte ? Plusieurs associations et membres de la société civile se battent pour que l’avortement soit un droit reconnu. Pour eux, il faut éviter le taux grimpant d’avortement clandestin qui est un réel danger pour la mère. Ce type d’avortement est dépourvu de sécurité médicale et sanitaire. Les conservateurs quant à eux estiment que si on ne veut pas d’enfant, il faut faire plus attention en utilisant la pluralité de mesures contraceptives. Une fois le fœtus présent, il faut assumer.

Et vous, quel est votre avis sur le droit à l’avortement ?

 

Pour aller plus loin: [ Sexo] L’avortement ou IVG: on en parle ?

 

Image à la une:

Crédits : Getty Images
Droits d’auteur : © 2008 Jose Luis Pelaez


x

A lire aussi

[ Sexo] L’avortement ou IVG: on en parle ?
Comme j’aime bien le dire, entre Ayana, il n’y a pas de sujets tabous. Pendant qu’en Europe, le sujet est vulgarisé, en Afrique, l’avortement dem...
[Interview] Il etait une fois... la styliste Nackissa
Humilité, joie de vivre, force de caractère, c'est ce qui se dégage d'elle quand on la rencontre... Il était une fois Nackissa Isabelle, une femm...