[Société] Au Kenya, des jeunes filles se prostituent en échange de protections hygiéniques

Difficile de savoir combien d’adolescentes se voient contraintes d’en passer par là.

Au Kenya, le paquet de serviettes est trop cher pour la majorité des femmes. Bouts de matelas, journaux… elles sont nombreuses à utiliser des protections de fortune.

Selon l’association Zana Africa qui fait de la prévention et lutte contre la précarité menstruelle au Kenya, 65 % des jeunes fillesn’ont pas accès à des protections hygiéniques dans ce pays d’Afrique de l’Est. Malheureusement, certains hommes l’ont bien compris.

Jeudi 4 juillet, Le Monde publie une enquête sur ces adolescentes obligées de se prostituer en échange de protections hygiéniques.

Lire la suite sur Konbini.

 

A lire aussi: [Santé] Que contiennent les serviettes hygiéniques pour être utilisées comme drogue?

 

Photo à la une: ©28 Jours


x

A lire aussi

[Société] Quand les techpreneurs ivoiriens se mobilisent contre le COVID-19
Alors que le monde fait face à une crise sanitaire sans précédent dû au COVID-19, toute la communauté internationale est invitée à mobiliser les ...
[Société] Comment la pandémie du Coronavirus impacte les droits des femmes ?
Depuis plusieurs mois, une nouvelle maladie à coronavirus, le COVID-19 fait des ravages en vies humaines. Extrêmement contagieuse, on dénombre pl...