[Éducation] À quel âge doit-on parler de sexualité à ses enfants?

Parler de sexe entre personnes matures, personnes adultes est moins gênant que de parler de sexe à son enfant. En tant que parent, on se demande quel est l’âge adéquat pour parler de sexe. Si on le fait très tôt, est ce que ce n’est pas pousser l’enfant à une sexualité précoce ? Le faire trop tard ne sera pas dangereux pour lui ?

Peu importe la difficulté d’approche, on est certain qu’on parlera pas de sexe à un enfant de la même manière qu’à un adolescent. Il n’y a pas d’âge adéquat pour parler de sexe, tout réside dans la manière d’en parler.

Vous pouvez lire: [Société] Comment préparer son enfant au déconfinement?

AUX ALENTOURS DE 3 ANS

Selon le psychologue Serges Hefez, le nourrisson comprend le mystère lié à son corps. Le fait que le sexe d’un garçon est diffèrent d’une fille et il commence à poser des questions. À cette étape, il faut le rassurer, répondre à ses questions en utilisant beaucoup de métaphores comme « c’est ton jardin secret, il faut le protéger ».  L’occasion est donnée d’apprendre aux enfants que le sexe est interdit à toute autre personne extérieure. Répondre à ses questions sans honte permet à l’enfant d’avoir une image plus saine de la propriété et surtout de développer cette confiance entre parents et enfants.

À L’ADOLESCENCE

Selon l’OMS, 12 ans serait l’âge idéal pour donner des cours sur la sexualité. En Côte d’Ivoire, on parle brièvement et subtilement de la sexualité pendant les cours de Sciences Naturelles. Ça reste encore un sujet tabou. Entre jeunes, ils se racontent beaucoup de choses erronées, se basant sur ce qu’ils voient à la télé. Il est donc important de se rapprocher d’eux et de leur expliquer ce que c’est que le sexe et la responsabilité qui s’y attache. La puberté, c’est beaucoup de changements. Chez les filles, il y a la poussée des seins, l’arrivée des menstrues, etc… vous devez donc lui expliquer ces changements et les risques encourus si on ne gère pas bien sa sexualité. En ce qui concerne les garçons, il faut aussi leur apprendre cette responsabilité sexuelle, leur apprendre la notion de consentement. Au fur et à mesure que vous allez discuter, vous serez plus à votre aise et vous trouverez les mots justes.

À LA MAJORITÉ

En CI, la majorité est de 21 ans mais les enfants peuvent être matures bien avant cet âge. C’est à vous de les observer. Il ne faut pas s’imposer, juste leur laisser le choix tout en les conseillant. Si depuis le jeune âge, vous avez commencé à discuter de sexualité, c’est sûr que la confiance y sera et donc les conseils seront mieux suivis. À contrario, vous devez essayer de gagner sa confiance.

Il n’y a pas d’âge précis pour parler de sexualité, le tout est dans les mots utilisés et dans la manière de les dire. Chaque mois doit être adapté à l’âge de l’enfant. Et comme ça vous êtes sûr que ce n’est ni trop tôt, ni trop tard.

 

Vous pouvez lire aussi: [Societé] Côte d’Ivoire: Ces numéros utiles à composer en cas de violences basées sur le genre

Image à la une:
Crédits : Flamingo Images – stock.adobe.com
Droits d’auteur : ©Flamingo Images – stock.adobe.com


x

A lire aussi

[Sexo] Les pratiques sexuelles les plus insolites
La sexualité, aujourd'hui, tend de plus en plus à être libérée et à être de moins en moins un tabou. Le plaisir entre partenaires ne cesse de se ...
[Éducation] Élever un ado, un parcours du combattant
Quand je vois mon fils de 13 ans me montrer qu’il est devenu adolescent, je me souviens de ce que ma mère me disait quand j’avais son âge : « Tu ...