[Réseaux Sociaux] 20 comptes féministes à suivre sur Instagram

Que ce soit pour sensibiliser aux violences faites aux femmes, dénoncer le sexisme ordinaire ou libérer la parole des victimes, les féministes s’activent pour créer un monde plus juste. Découvrez 20 comptes féministes à suivre sur Instagram afin de rester informée des droits de la femme dans le monde et de vous éduquer sur les questions les plus importantes.

Les médias

Simone Media

C’est un média féminin français engagée pour l’égalité des genres. Essentiellement en ligne, vous y retrouverez infos et interviews.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Simone Media (@simonemediafr) le

L’importante

Pour ne rien rater de l’actualité féministe dans le monde, suivez l’Importante. L’équipe de rédaction fait un réel travail de curation pour informer ses abonnés.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

🇫🇷Une étude auprès des 1500 plus grandes entreprises américaines montre qu’il y a plus d’hommes nommés John (5,3%) exerçant les fonctions de PDG … que l’ensemble des femmes (4,1%).Un constat qui souligne une nouvelle fois la sous-représentation des femmes dans les postes à responsabilités Photo @lgbtq.pride.lgbtq Données/Data ExecuComp #empowerment #womensrightsareequalrights #equality #feminist #empowerment #feministe . 🇺🇸A study among the 1.500 biggest American companies finds there are more men named John occupying CEO positions (5,3%) … than all women (4,1%). This once more shows how women are underrepresented when it comes to senior positions.

Une publication partagée par L’importante (@limportante.fr) le

Les organisations

ONU Femmes Fr

Découvrez le compte Instagram d’ONU Femmes France. En attendant celui de Côte d’Ivoire.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par ONU Femmes France (@onufemmesfr) le

À lire aussi: [Interview] Lamazone Wassawaney, une plume- un combat: mettre fin aux violences sexuelles

Meufs Meufs Meufs

Meufs Meufs Meufs est une ONG qui a pour but de partir à la rencontre de femmes dans le monde entier pour rendre visible les solutions qu’elles proposent pour un monde plus juste.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Tu fais quoi le 8 mars pour la journée internationale des droits des femmes ? Tu souhaites militer contre les inégalités que subissent les femmes ? Meufs, Meufs, Meufs organise un collage sauvage pendant tout le mois de Mars à cette occasion. 💪🏼 Tout simplement parce que le 8 mars ce n’est pas simplement une journée pour offrir des roses ou faire des promotions, nous te proposons de remplir les murs de ta ville de vraies actions pour les femmes ! Ça te rappelle quelque chose ? 🤔 Et oui… nous avons organisé la même action l’année dernière. Plus de 100 personnes se sont regroupés à Paris, Lyon, Strasbourg, Montpellier (…) et ont collé des centaines d’affiches présentant des initiatives féministes internationales. Le concept ? Faire découvrir de nouvelles initiatives féministes à travers le monde dans ta ville. Nous te mettons à disposition 5 affiches des initiatives suivantes : Comunidad Mujer au Chili, Les Franjynes en France, NomadHer en France, The Pad Project en Inde et la campagne #StopAuViol en Mauritanie. Pour l’occasion, nous vous offrons les affiches : vous n’avez qu’à payer les frais de port et nous vous envoyons un petit paquet d’affiches. Le lien est dans notre story highlight 8 mars ! ❤️

Une publication partagée par Meufs Meufs Meufs (@meufsmeufsmeufs) le

Stop au chat noir

Dénommé ainsi par les ivoiriens, le chat noir est une pratique qui consiste à violer une personne dans la nuit. Stop au chat noir est une association ivoirienne qui lutte donc contre les violences sexuelles.

Nous Toutes

Plus qu’une organisation, c’est un mouvement. Basée en France, l’organisation lutte contre les violences basées sur le genre grâce à des campagnes fortes.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Chaque année, au moins 94 000 femmes sont victimes de viol ou de tentative de viol en France*. En voici les raisons. noustoutes.org * Source : ONDRP – INSEE

Une publication partagée par NousToutes (@noustoutesorg) le

Les militantes

Mon Histoire Compte

Mon Histoire Compte est une plateforme pour discuter et sensibiliser autour des violences basées sur le genre. Le collectif en Côte d’Ivoire organise également des actions pour les victimes et proches de victimes comme des groupes de parole ou des ateliers.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Le consentement est libre et sans contrainte. Si tu te sens obligée de dire oui, ce n’est pas du consentement. #noisno #consentement #monhistoirecompte

Une publication partagée par Mon Histoire Compte (@monhistoirecompte) le

Masla.sn

Masla dénonce la culture du Silence ou “Sutura” derrière les cas de viol et de violences basées sur le genre au Sénégal.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Notre analyse sur Twitter par rapport à l’interview que nous avions posté hier!

Une publication partagée par Masla Sènègal #Orangezlemonde🟠 (@masla_sn) le

Doyna

Au début, c’était une campagne pour les 16 jours d’activisme contre les violences basées sur le genre en 2018. Artistes, bloggers, journalistes, designers, entrepreneurs, jeunes créatifs du Sénégal s’étaient réunis pour dire DOYNA ! Ça suffit !
Aujourd’hui, leurs actions continuent afin de briser cette culture du silence qui étouffe les victimes des violences et couvre ceux qui les commettent.

Paye ton poil

Pour celles qui en ont marre qu’on leur dise quoi faire de leurs poils ! Sur Paye Ton Poil, découvrez des témoignages de sexisme pilophobe. Une initiative du collectif féministe “Liberté Pilosité Sororité”.

All Ovaires The World

Que se passe-t-il all ovaires the world? Ce compte Instagram replace les femmes et  LGBT+ au centre de l’info.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Source : Nous toutes Illustration @aledecristofaro #allovairestheworld #aotw #france

Une publication partagée par All Ovaires The World (@allovairestheworld) le

Je m’en bats le clito

Ce compte plein d’humour est fait pour décomplexer les femmes surtout par rapport au sexe.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Jemenbatsleclito ® (@jemenbatsleclito) le

T’as joui? 

Le célèbre compte de libération sexuelle. On y parle sexe et spécialement sexualité féminine. Le tout avec humour !

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Bon dimanche les meufs 😉! Par @hazel.mead

Une publication partagée par T’as joui? (@tasjoui) le

À lire aussi: [Société] Pussypedia, l’encyclopédie de la chatte à découvrir absolument

Libérer la parole

Libérer la parole lutte contre la culture du silence en partageant les témoignages de victimes de violences sexuelles.

Halimatou Soucko

Halimatou est une militante féministe africaine, fondatrice du média Féministes sans frontières.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Si vous partagez, n’hésitez pas à me taguer pour que je partage vos reposts. ————— Dire avec délectation que : ” les femmes sont les piliers des familles.” est problématique. Cette phrase est symptomatique d’un sexisme édulcoré, à l’allure trompeusement bienveillante. C’est une phrase cosmétique pour embellir et normaliser la souffrance et l’exploitation des femmes. C’est une phrase pour héroïser et encourager le fait que les femmes soient celles qui cuisinent, celles qui font le menage et celles qui prennent soin des enfants. Et non, ce n’est pas normal. Et non, ce n’est pas merveilleux. Il n’y a rien d’enthousiasmant dans cette situation inégalitaire, déséquilibrée, où les femmes sont réduites au rang d’habitantes domestiques corvéables à souhait, sans qui les familles s’effondreraient. Les femmes n’ont pas à porter seules, le ciel des fardeaux. Les femmes n’ont pas à être les pilliers sur qui tout repose éhontément. Halimatou Soucko #sexisme #sexismebienveillant #féministe #féminisme #militante #compteféministe #réflexion #sacralisation #pilliers #couple #mariage #tachesdomestiques #chargementale #égalité #patriarcat

Une publication partagée par MILITANTE FÉMINISTE AFRICAINE (@halimatousoucko) le

Monsieur Féministe

Un homme féministe ! Sur ce compte, il y partage des témoignages de victimes du sexisme.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Témoignage n°106 : Je fais ce que je veux avec ton corps TW : Inceste, attouchements, …

Une publication partagée par Monsieur Féministe (@monsieur_feministe) le

À lire aussi:

Tétons marrons

Le compte préféré des afroféministes !

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Tétons Marrons (@tetonsmarrons) le

Punchlinettes

Besoin de remettre à sa place un homme misogyne? Comment repondre à un commentaire sexiste avec originalité? Découvrez des punchlines détonantes sur ce compte.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Punchlinettes (@punchlinettes) le

T’as pensé à 

Le premier compte entièrement consacré à la charge mentale que subit la femme. La gestion du foyer au quotidien représente une charge cognitive pour la femme plus que pour l’homme. Une inégalité que dénonce “T’as pensé à”.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Certaines m’écrivent pour me dire qu’elles ont arrêté leurs carrières, qu’elles ont fait un choix difficile, mais que ce choix est vu comme une facilité : il paraît que c’est facile de rester à la maison avec des enfants en bas âge. Elles ne se voyaient pas tout faire, tout organiser, tout porter. Elles se sont vues s’épuiser. Elles gagnaient moins. Elles ont arrêtées. Mais cela peut poser des questions : 1 – est ce que ce choix est vraiment libre ou est-ce qu’il s’est fait car l’organisation et les tâches domestiques ne pouvaient pas être partagées entre les deux ? Et pourquoi ? 2 – quelles sont les conséquences sur le moyen terme et sur le long terme sur les carrières et les retraites ? Sur l’équilibre du couple ? Elles portaient tout à l’arrivée du premier. Elles n’ont pas voulu continuer à le faire pour le second. (trois témoignages en dix jours…) Bon courage à toutes. #taspensea #chargementale #feminisme

Une publication partagée par “T’as pensé à ?” par Coline (@taspensea) le

Féminise ta culture

Les femmes au cœur de la culture !

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Née en 1997 dans un camp de réfugiés au Kenya, Halima Aden est la première mannequin à participer au concours de Miss Minnesota USA en portant un foulard sur ses cheveux. . Elle est alors remarquée par l’agence IMG Models (agence de Gisele Bundchen et des sœurs Hadid), mais Halima pose ses conditions. Le voile n’est pas juste une esthétique ou un coup marketing. . Halima se dit fière de représenter les femmes musulmanes dans la mode. Elle veut bousculer les idées reçues sur ces femmes musulmanes, combattre l’islamophobie, et transmettre un message de tolérance . Elle a d’ailleurs déclaré dans une interview à Business of Fashion «Je veux véhiculer un message positif sur la beauté et la diversité. Et montrer aux autres jeunes femmes musulmanes qu’il y a de la place pour elles.» . #diversité #halimaaden #muslimwomen #feminisme

Une publication partagée par Féminise ta culture! 💣 (@feminisetaculture) le

À lire aussi: [Motivation] Les plus belles citations inspirantes de Chimamanda Ngozi Adichie

 

Illustration à la une: ©Daily Times UK


x

A lire aussi

Les féministes prennent le pouvoir sur les réseaux sociaux: entretien avec Traoré Bintou Mariam
Ces dernières années, dans un environnement de plus en plus connecté, la lutte pour les droits de femmes se fait en ligne. Les réseaux sociaux pu...
Le consentement sexuel: un vrai casse-tête ?
Serions-nous en train de vivre une nouvelle vague féministe ? Ces dernières années, le mouvement #MeToo a eu un impact considérable sur la visibi...