[Inspiration] MeryAnne Loum-Martin, seule femme noire à avoir un hôtel-boutique au Maroc

MeryAnne Loum-Martin, seule femme noire à avoir un hôtel-boutique au Maroc

MeryAnne Loum Martin est de ces femmes au parcours exceptionnel et inattendu. Passer d’avocate à business woman est le pari réussi de cette dame. Aujourd’hui, elle est la seule femme noire à posséder et gérer un hôtel-boutique, Jnane Tamsna à Marrakech.

Née en Côte d’Ivoire d’un père diplomate sénégalais et d’une mère avocate antillaise, Loum-Martin a passé sa petite enfance en Côte d’Ivoire, au Ghana, à Londres et à Moscou avant de s’installer à Paris pour des études de droit et sa jeune carrière. Cette diversité culturelle est sa plus grande force.

A lire aussi: [Portrait] Naomie Konan conductrice de “Wôrô-Wôrô” : “Ne vous mettez pas de barrière”

 

Jnane Tamsna qui possède 24 chambres, cinq piscines et un court de tennis en terre battue, est un lieu paisible et serein où MeryAnne nous invite à découvrir les cultures et traditions du Maroc. Quand on lui demande comment elle en est arrivée là, elle répond: “Je n’avais aucune chance de passer l’examen du barreau parce que toutes les chances étaient contre moi. Mais si je faisais quelque chose d’unique, au lieu de mémoriser comme tout le monde, je pensais avoir une chance d’être l’examen le plus remarquable. Je voulais être capable d’analyser n’importe quel sujet de droit en appliquant mes autres expériences uniques afin que l’examinateur pense: ‘Oh mon Dieu, cette personne est différente!’J’ai commencé à regarder ma différence comme richesse. En tant que personnes de couleur, nos traditions culturelles variées sont une richesse incroyable. J’ai décidé qu’après avoir compris l’idée de la connaissance du monde occidental, je devais apporter ma propre identité riche et mes propres façons de savoir. Cela m’a rendu plus fort. Mon premier diplôme était en droit, mais mon cœur était toujours dans l’architecture, le design et les arts.

jnane Tamsna, hôtel-boutique géré par une femme noire
Jnane Tamsna

Mais c’est lors d’un voyage en Inde où elle rencontre Swaroop Singh qui a joué un rôle dans le lancement des Heritage Hotels Inde qu’elle découvre sa vocation. Elle dit de cette expérience: “Depuis mon temps avec le Maharaja, j’ai réalisé, encore plus, la force de connaître d’anciennes cultures et traditions et de partager la sagesse et l’héritage avec d’autres qui pourraient les mépriser faute de compréhension et d’exposition“.

Les gens me rencontrent et me demandent toujours comment j’ai fait tout ça. Mais je crois au pouvoir de l’imagination. Tout ce qui permet aux gens d’avancer dans la vie commence par leur capacité à imaginer quelque chose de différent, un monde meilleur pour eux-mêmes. Quand j’avais 9 ans, j’étais avec des enfants plus âgés et on leur demandait: «Qu’allez-vous faire quand vous serez plus grand?» Même alors, je savais que je vendrais des idées. C’est ce que j’avais depuis toujours. Les choses matérielles ne signifient pas toujours que vous avez réussi. Avec l’éducation, il n’y a pas de limite et c’est pourquoi il est si important de le rendre accessible à tous. Rien ne devrait jamais vous empêcher de rêver grand. “Loum-Martin dit qu’elle veut surtout que les femmes de couleur en Afrique et dans le monde sachent que tout est possible. «Nous devrions être capables d’imaginer nous voir dans des situations et des lieux, et de nous engager avec des personnes et des expériences pour lesquelles nous pourrions avoir été amenés à croire que nous n’aurions pas dû y avoir accès.

Mery-Loum Martin
Crédit: Essence

 

Source: Essence

A lire aussi: [Portrait] Lova Blassiri “J’ai décidé de faire du peigne mon outil de travail.”


x

A lire aussi

Marie Kassé Papale, créatrice de Weltaaré, les Ateliers Feel Good : "on ne peut pas être 100 % parfaite"
Mamans, épouses, filles, soeurs, employées, employeurs, amies...les Ayanas doivent jongler continuellement entre plusieurs casquettes. La femme a...
Awa Traoré Sinanta, de survivante du cancer du sein à activiste
*Initialement publié le 22/10/2019 Il y a de ces femmes qui savent transformer les citrons de la vie en de fraîches limonades. Awa Traoré Sina...