[ Education] Tout savoir sur la communication positive

La communication positive parents-enfants est une méthode douce et ludique pour aider votre enfant à dépasser ses peurs, cauchemars, émotions négatives, sa timidité et autres sentiments qui constituent un frein à son épanouissement.

Il faut avant toute chose savoir ce qu’on veut faire comprendre à l’enfant et choisir scrupuleusement les mots pour le faire. Sachez que les enfants n’ont pas la même compréhension des choses que nous, il est donc de notre devoir de s’adapter à leurs manières de comprendre les choses pour leurs transmettre nos messages et valeurs.girl-2225556_960_720

1. Lever les tabous de communication

Les tabous surviennent quand certains sujets provoquent des réactions de rejet (colère, tristesse, contournement/ distraction, injonction au silence, etc.) ou des éléments de communication non verbales qui indiquent aux enfants que ces sujets sont à éviter (mimiques du visage, posture corporelle tendue…). Il ne faut jamais perdre de vue qu’il faut aborder tous les types de sujets avec l’enfant.

  •         Parler de tout (secrets de famille, mort, sexualité, politique, religion…).
  •         Dire la vérité aux enfants sur tout

Les enfants ont le droit d’avoir un avis différent des adultes et il est important de respecter leur point de vue.

2. Expliquer un maximum de choses

Une question pour nous guider pourrait être : « Qu’est-ce que je m’imaginerais si j’étais à la place du bébé/ de l’enfant ?

Pour cela il faut,

  • anticiper les questions que l’enfant se posent pour y répondre avant qu’il ne vous le demande,
  • rassurer régulièrement, dire aux enfants qu’on les aime,
  • prévenir de ce qui va se passer, par exemple de la douleur avant un examen médical ou de la longueur d’un trajet en voiture,
  • répéter les choses plusieurs fois (plus un enfant est averti, plus il est serein).
3. Consacrer des moments exclusifs à l’enfant

Il faut établir des rituels de communication, des petits moments agréables et réservés au cours desquels on dédiera du temps exclusif à l’enfant/ aux enfants pour l’écouter et passer du temps avec lui.

Il faut être vraiment à l’écoute et cela nécessite parfois de remettre la discussion à plus tard pour être 100% présente, attentive et dédiée.

4. Parler de soi intimement et veiller à son épanouissement

Les enfants n’ont pas besoin de parents parfaits mais de parents authentiques. Ils ont besoin de parents qui leur expliquent pourquoi ils sont tristes ou en colère de manière saine, sans nier ou minimiser leurs émotions d’adultes, ni chercher à culpabiliser les enfants. Votre état affecte l’épanouissement de votre enfant, donc lui parler à cœur ouvert l’aidera à être plus heureux

5. Savoir qu’il n’est jamais trop tard pour (ré)établir la communication parents-enfants

Quel que soit l’âge de l’enfant ou le degré d’urgence, sachez que votre enfant demeure votre enfant et qu’il n’est jamais trop tard pour renouer avec lui ou pour rétablir la communication. Vous devez juste faire très attentions la façon de vous y prendre.

 

Alors Ayana, vous en pensez quoi ?

Fateem Touré


x

A lire aussi

La formation et l’insertion professionnelle des femmes au cœur des actions entrepreneuriales
Plus les femmes sont autonomes, plus la croissance économique est inclusive. C'est fort de cette vision que la Fondation de la Société Générale C...
Le Mövenpick Hotel Abidjan ouvre ses portes
Alerte ! Un nouvel endroit où vivre sa best life ouvre bientôt à Abidjan. Dès le 28 décembre 2020, les Ayanas pourront poser leurs valises dans u...
Recevez Ayana Chez-Vous