[Food] Une alimentation ivoirienne équilibrée, c’est possible !

De la cuisine ivoirienne à la nutrition ivoirienne : une alimentation ivoirienne équilibrée, c’est possible.

 


La sauce arachide, le foutou, l’attiéké, l’alloco, le riz au gras, le ragoût, le poulet braisé pour ne citer que ceux-là, sont quelques plats typiques de la cuisine ivoirienne. Cette cuisine que nous affectionnons tant et qui fait la renommée internationale de la Côte d’Ivoire. Nous pouvons par ailleurs affirmer sans arrogance mais avec assurance que “la cuisine ivoirienne est doux deh” ou qu’ “on mange bien en Côte d’Ivoire”. Ceci dit, tenons nous bien de ne pas confondre bon et bon pour la santé (bien que l’un n’empêche pas l’autre…loin de la !).

La cuisine ivoirienne, celle que l’on mange au bureau entre midi et deux, sur le pouce au volant ou celle de nos repas familiaux du quotidien peut-elle être considérée nutritive, saine et équilibrée ?

Faites ce petit exercice. Autour d’une table composée de collègues ou a un dîner d’amies ou de famille; posez candidement la question suivante : la cuisine ivoirienne moderne est-elle source de santé et de bien-être ou de maladie et d’inconfort ?

Très vite, des “huuum” d’incrédulité, des rires étouffés, des murmures de désapprobation fuseront.

La réponse, je vous la donne, sans équivoque : Non ! Cette cuisine telle qu’elle s’est développée dans les foyers abidjanais ne l’est malheureusement pas.

Sans être alarmiste, nous pouvons affirmer qu’elle est même une cause de malnutrition et de maladie.

La malnutrition, rappelons le, est un état dit pathologique causé par une insuffisance OU une surabondance dans l’apport energico-nutritionnelle d’une personne (OMS). Par conséquent, manger trop et manger pas assez peuvent tous deux mener à un état de malnutrition.

A lire aussi: [Food] Apprenez à cuisiner des chouchous-canelle avec Sinaba Food

Pourtant, la surabondance de légumes, de fruits, de produits de la mer, d’épices, de noix, de graines… que nous avons la chance d’avoir tout au long de l’année nous rend la tâche facile !

 

Alors je vous propose trois tips pour vous faire plaisir avec de bons plats bien de chez nous, sans culpabiliser, sans se sentir lourde, surtout tout en faisant du bien à votre corps et votre moral :

1- Mode de cuisson :

Préférez les modes de cuissons vapeur, bouilli ou grillé. Un exemple de repas équilibré et savoureux peut être : 5-6 cubes d’ignames bouillies, une sauce à base de feuille vertes (taro, patate, épinard), une source de protéine (poulet, poisson, légumineuse) et une source de bon gras (¼-½  avocat, huiles insaturés riches en oméga 3 comme l’huile d’olive, les graines de lin, etc), accompagné d’un fruit.

A lire aussi: [Bien-être] Un rééquilibrage alimentaire plutôt qu’un régime?

2- Assaisonnement :

Nous le savons, les bouillons et tout autre exhausteur de goût vendu sur le marché sont néfastes pour la santé. Optez pour des épices et plantes,  (curry, soumbara ou parmesan africain, persil, laurier, etc) qui raviront vos papilles sans les effets négatifs d’une consommation excessive de sel; allant de la rétention d’eau, au ballonnement, à l’augmentation de la tension artérielle.

3-  Pondération :

En tout, l’excès est nuisible. Alors, mangez de tout mais avec modération (une petite portion d’alloco plutôt que toute une assiette par exemple)… ou appliquer la règle du 80/20. C’est elle que j’ai conseillé à une cliente qui ne parvenait pas à réguler ses portions. Désormais, elle mange équilibré 80% du temps et s’autorise 20% du temps, soit deux repas, tous les plaisirs. Ainsi, elle se sent épanouie dans son alimentation tout en atteignant ses objectifs.

Pour finir, nul besoin d’occidentaliser son alimentation pour perdre du poids, ou maintenir une alimentation saine, équilibrée et gourmande. Notre cuisine ivoirienne moderne a tout pour être nutritive. Il suffit d’apporter de petits changements qui améliorent et le goût et notre santé.

A lire aussi: [Lifestyle] Isabelle Béké ouvre Assinie, un restaurant spécialisé en cuisine africaine à Paris

Par Marlyatou Touré-Dosso

“Que ton alimentation soit ton seul médicament” Hippocrate. Passionnée de santé holistique, de nutrition et de bien-être. Diplômée en Développement Durable, etudiante en alimentation et nutrition, Marlyatou est également la fondatrice et directrice de Kenêya Lunchbox, une start-up foodtech offrant une variété de repas santé, permettant de rééquilibrer son alimentation, ainsi que de maintenir une alimentation nutritive, équilibrée et épanouissante un repas healthy et gourmand a la fois. Elle croit fermement que le bien-être et le mieux-être, est renforcé par ce que nous offrons a notre “deuxième cerveau”, a savoir l’intestin !


x

A lire aussi

Recette de brochettes de mérou – attiéké frit
Aujourd’hui, c’est une recette simple, goûteuse et chic. Oui, chic pour le beau visuel qu’elle dégage cette recette. Si vous ne l’avez pas encore...
[Cuisine] Recette facile: Enveloppes de quésadillas
Hello ! J’espère que vous allez bien et que le déconfinement progressif se passe sans stress. Moi de mon côté, j’essaie de gérer au mieux en pre...