[Culture] 3 bandes dessinées d’auteures africaines à lire !

Qui a dit que la bande dessinée était exclusivement réservée aux auteurs occidentaux ? Voici notre sélection de 3 BD qui vont vous faire (re)découvrir nos réalités africaines.

1- La vie d’Ebène Dutta

Vous voulez savoir comment l’auteure, Joëlle Ebongue définit la trame de sa bande dessiné ? « Prenez une cuillère à soupe de ndem [poisse, échec], ajoutez une pincée de quiproquos, remuez puis mélangez dans un demi-litre de nguémè [dèche]. Chauffez, et vous obtenez… la vie d’Ebène Duta, le quotidien d’une jeune fille à la peau noire, qui vit à l’étranger ! ».

C’est l’histoire d’une jeune Camerounaise qui débarque en Belgique pour continuer ses études et qui n’a rien pour clamer son africanité dans son nouvel environnement. Cela commence par l’aspect physique : « Pas de fesses, pas de seins ». Elle est loin de la vision que l’imaginaire africain a de la « vraie Africaine »… Drôle, satirique et avec une bonne dose de situations embarrassantes.

Comment se le procurer ? A la FNAC et sur le site du livre vous pourrez trouver le tout dernier tome !

Aya de Yopougon

La bande dessinée ivoirienne la plus connue sur le plan international, Aya de Yopougon fait partie de ces éléments qui valorisent et qui vendent vraiment notre culture. Initié par Marguerite Abouet, la bande dessinée  nous entraîne dans la vie de l’héroïne Aya et ses amies Bintou et Adfjoua.

 Elles ont dix-neuf ans, l’âge où tout est possible, mais si Aya souhaite devenir médecin, les deux autres sont plus versées dans les soirées au maquis et la chasse au mari. Autour de ce trio choc on croise des personnages aux destins divers, comme Ignace, le père volage d’Aya qui jongle entre plusieurs « bureaux », Moussa, le fils du puissant Bonaventure Sissoko, qui compte sur sa Toyota pour emballer les filles, Fanta et Koro, les mamans qui s’efforcent de protéger leurs filles ou Grégoire, le « Parisien », qui flambe son magot au fameux hôtel Ivoire.

Comment se le procurer ? Dans toutes les librairies de France, à la FNAC 

 

3-La vie de Maïmouna

Bande dessinée pour encourager les femmes à la prévention des risques liés à la sexualité et promouvoir l’utilisation du préservatif féminin.

 L’humour et le réalisme de cette brochure en font un support idéal pour faire connaître l’existence du préservatif féminin et aider les femmes à négocier l’usage du préservatif avec leur partenaire. « Les avenrures de Maïmounia » sont nées de la rencontre entre l’association IFAFE (Initiative des femmes africaines de France et d’Europe) et Mayval, auteur de bandes dessinées camerounais.

Comment se le procurer ? Vous pouvez l’avoir en PDF en suivant ce lien 

 

Alors Ayana, vous connaissez une de ces BD?  Laissez-nous votre avis en commentaire!


x

A lire aussi

Gros plan sur les actrices de la série événement Battleground
Le 9 Septembre dernier, les ivoiriens découvraient Battleground sur la Nouvelle Chaîne Ivoirienne (NCI). Cette série qui fait partie des plus gra...
New Ayana : la version Mini Mag est disponible !
En prélude des 10 ans d’existence d'Ayanawebzine, votre média préféré fait peau neuve.  Nouveau logo - nouveau site- nouveaux formats; Ayanawebzi...